Prendre rendez-vous en ligne avec Philippe PAILLARDDoctolib
Sélectionner une page

Genou douloureux malgré une prothèse totale, que faire ?

|

Modifié le 2 août 2019

prothèse totale du genouAprès une prothèse totale du genou, beaucoup de patients sont insatisfaits du résultat en ressentant encore de la douleur. Selon les statistiques, cela touche environ ¼ de la totalité des malades. Ils veulent à nouveau faire leurs activités quotidiennes et reprendre le sport avec une articulation du genou indolore qui fonctionne correctement et qui est à la fois stable et mobile, mais ce n’est pas toujours le cas. Pourtant, l’objectif d’une prothèse totale est de délivrer le patient d’un genou douleureu et de lui permettre de marcher à nouveau.

Les problèmes liés à une prothèse totale du genou

L’implantation d’une prothèse totale du genou est faite pour traiter une arthrose avancée de cette articulation, l’intervention consiste à enlever les zones d’os et de cartilage usées et à les remplacer par des pièces artificielles avec les mêmes formes. Mais après l’opération, il arrive que certains patients soient face à une impression d’instabilité, à des douleurs persistantes ou récidivantes, à une restriction de la mobilité ou à une tendance au gonflement. Beaucoup de raisons peuvent être à l’origine de ces troubles. Les sources de la douleur sont variées et peuvent être combinées ou isolées.

Les origines de la douleur liées à l’articulation sont un mauvais positionnement de la prothèse, une instabilité, une infection, un relâchement de la prothèse, une articulation du genou rigide, des soucis de rotule et de l’appareil extenseur ou des problèmes au niveau des tissus mous environnants.

Parmi les origines de la douleur non reliées à l’articulation du genou, notons les problèmes vasculaires, une arthrose de la hanche ou de la colonne vertébrale lombaire avec ou sans rétrécissement du canal rachidien, les soucis neurologiques ou le syndrome de douleur locale complexe. Mais les douleurs peuvent aussi être provoquées par des facteurs psychologiques comme la dépression, la peur ou les attentes du malade.

Les solutions en cas de genou douloureux après une prothèse totale

La pose d’une prothèse totale du genou demande une surveillance via un contrôle avec radiographie, cela permet de s’assurer qu’il n’y a pas de signe d’usure parce que si c’est le cas, il y aura un descellement et des pertes osseuses nécessitant une nouvelle opération. Cliniquement, le tableau des troubles est complexe et différent suivant les patients. Ainsi, la clarification diagnostique est difficile et doit être faite par un orthopédiste spécialisé dans l’implantation d’une prothèse de genou. C’est après l’identification des causes du problème que le médecin présente une perspective d’une amélioration indépendamment du choix ultérieur d’une thérapie conservatrice ou opératoire.

Au cas où la douleur persisterait depuis une longue période, un an après l’opération, il faut demander un second avis auprès d’un orthopédiste spécialisé en prothèse totale du genou. S’il y a un signe d’infection, la consultation se fera dans l’immédiat. Mais quoi qu’il en soit, la réadaptation est essentielle après la pose d’une prothèse totale puisque la biomécanique et la proprioception du genou seront complètement différentes avec ce type de chirurgie. D’ailleurs, l’implantation de cette prothèse n’est conseillée qu’en dernier recours en cas d’une arthrose de genou avancée avec des risques de douleurs aigües et une importante déformation du genou.

Docteur Philippe Paillard

À propos de l'auteur :

Spécialiste en chirurgie orthopédique et chirurgie du sport, le Docteur Philippe Paillard intervient sur les pathologies et traumatismes de la hanche, du genou, de l’épaule, du coude et de la cheville.

Page Facebook du Docteur Philippe Paillard Page Linkedin du Docteur Philippe Paillard