Prendre rendez-vous en ligne avec Philippe PAILLARDDoctolib
Sélectionner une page

Douleur au tendon d’Achille : tendinite ou rupture ?

|

Modifié le 1 juillet 2019

tendon d'AchilleLe tendon d’Achille est l’insertion finale du mollet sur la grosse tubérosité du calcanéum. C’est une formation fibreuse qui relie le corps charnu du muscle triceps au calcanéum. Ce tendon est très vascularisé et dispose de plusieurs terminaisons nerveuses, et c’est ce qui explique sa haute sensibilité. Sa première qualité est son élasticité qui, malheureusement, diminue avec l’âge. Il perd sa résistance et sa souplesse à l’effort et peut s’enflammer et provoquer une tendinite ou une rupture brutale.

Qu’est-ce qu’on entend par tendinite d’Achille ?

tendinite achilléenne ou tendinite du tendon d'AchilleLa tendinite d’Achille que l’on appelle aussi maladie de Schanz ou tendinite achilléenne est une inflammation d’un tendon reliant le talon aux muscles du mollet. Elle est due à une sollicitation excessive du tendon d’Achille pendant les marches répétées et de longue durée comme lors d’un entraînement à la course à pied intensif ou l’utilisation de chaussures mal adaptées à l’activité.

Les signes d’une tendinite d’Achille sont les douleurs brutales après l’entraînement ou une compétition et les douleurs progressives suite à une succession d’efforts répétés. Pour diagnostiquer la tendinite d’Achille, le médecin procède à une enquête étiologique, à un examen clinique comparatif et à une échographie. Via une IRM, il élimine aussi une rupture partielle du tendon d’Achille.

Concernant le traitement, suivant le cas, le médecin propose un repos total ou partiel, l’application de glace, des massages transverses profonds, la kinésithérapie, les anti-inflammatoires locaux, la mésothérapie, les injections, l’ostéopathie, les ondes de choc extracorporelles, le port d’une talonnette ou d’une attelle, le rééquilibrage postural ou un régime spécifique. Pour ne pas aggraver la maladie, il ne faut pas prendre des médicaments qui masquent la douleur. Quand la tendinite d’Achille n’est pas correctement soignée, elle évolue vers un risque de rupture du tendon d’Achille.

Quand est-ce qu’on parle d’une rupture du tendon d’Achille ?

rupture tendon d'AchilleCe sont souvent les sportifs d’âge moyen qui sont concernés par la rupture du tendon d’Achille, et cela apparaît après un faux pas dans un trou, un saut ou un appui jambe tendu. Tous les sports peuvent provoquer une rupture du tendon d’Achille, mais ce sont les sports d’équipe comme le foot, le rugby, le handball, le basket, le tennis… et les sports individuels comme le badminton, le karaté, le judo, le squash… qui sont les plus touchés. Le tendon se rompt après la dorsi-flexion excessive du pied vers le tibia.

La rupture du tendon d’Achille est moins courante que la tendinite d’Achille, mais elle est favorisée par une tendinopathie latente et non soignée. Afin de déceler une rupture du tendon d’Achille, le médecin réalise un examen clinique, une inspection, une palpation, un examen fonctionnel et des examens complémentaires comme les radiographies standards, l’IRM et l’échographie tendino-musculaire. Une fois le diagnostic posé, il faut arrêter le sport, immobiliser la jambe concernée et appliquer de la glace. Mais il faut surtout éviter de masser ou de tester le pied pour voir.

Le traitement en cas de rupture se fait chirurgicalement. Ensuite, il y a la rééducation post-chirurgicale avant la reprise du sport.

Docteur Philippe Paillard

À propos de l'auteur :

Spécialiste en chirurgie orthopédique et chirurgie du sport, le Docteur Philippe Paillard intervient sur les pathologies et traumatismes de la hanche, du genou, de l’épaule, du coude et de la cheville.

Page Facebook du Docteur Philippe Paillard Page Linkedin du Docteur Philippe Paillard