Menu

Menu

Descellement prothèse de hanche: Symptômes, infos et traitement à Paris - Dr Paillard

Descellement prothèse de hanche : symptômes & informations

Une prothèse de hanche peut, avec le phénomène d’usure naturelle, perdre de sa fixation : c‘est le descellement de la prothèse de hanche. Entraînant des douleurs mais aussi la perte de mobilité et d’autonomie, cette pathologie peut causer de gros dégâts sur l’os et mener jusqu’à une intervention qui consiste à une reprise de la prothèse de hanche.

Descellement de la prothèse de la hanche

Descellement de prothèse de hanche : définition

L’articulation de la hanche, appelée aussi articulation coxo-fémorale en raison de sa localisation entre l’os coxal et le fémur, supporte le poids du corps et permet le bon déroulement de la marche. Lorsque celle-ci en a besoin, par défaillance, une prothèse de hanche est posée.

Cette prothèse peut être fixée à l’os soit par du ciment chirurgical, soit sans ciment par une ré-habitation osseuse qui permettra à l’os de repousser dans la prothèse de hanche. Cependant il existe des facteurs très différents et variés qui causent le descellement de cette prothèse de hanche, une complication douloureuse et invalidante qui peut nécessiter le remplacement de la prothèse.

Le descellement signifie que la prothèse de hanche ne permet plus un contact optimal entre la hanche et les implants posés, c’est une véritable défaillance de sa fixation et de ses composants influant sur la vie quotidienne du patient. On observe alors une mobilité anormale entre la prothèse et l’os sur lequel elle est fixée. S’il n’y a plus de fixation, il y a descellement, et il faut agir rapidement car ce phénomène peut entraîner des douleurs et empêcher le patient de marcher correctement.

Descellement de prothèse de hanche : causes et facteurs de risques

Le descellement de prothèse de hanche peut prendre son origine dans différents facteurs. Tout d’abord il faut savoir que lorsque la prothèse de hanche ne tient plus, cela peut avoir un rapport avec l’usure naturelle de la prothèse (c’est le descellement aseptique) et le vieillissement de l’os, ou un rapport avec une infection (c’est ce qu’on appelle le descellement septique).

Il est plutôt rare que la prothèse puisse se rompre seule à la suite d’un accident par exemple, bien que cela puisse arriver dans certains cas. Le descellement peut également provenir du simple fait que la prothèse soit mal imbriquée au niveau de l’os, et dans ce cas, il n’est pas rare d’observer des luxations récidivantes, c’est-à-dire que la prothèse se déboite plusieurs fois.

Une prothèse de hanche a une durée de vie pouvant aller de 10 à 25 ans et généralement, on observe cette pathologie du descellement lorsque la prothèse arrive à sa douzième année de vie, en moyenne. De plus, des études ont démontré que plus le patient est jeune, plus le descellement peut être présent.

Le jeune âge fait donc partie des facteurs de risques les plus importants, contrairement au poids et à l’IMC, qui seraient également impliqués dans le descellement d’une PTH (prothèse de hanche), mais arrivent en seconde position, avant l’intensité du niveau d’activité du patient, reconnu également comme facteur de risques du descellement de prothèse de hanche. Parmi les nombreuses causes de descellement, il est tout aussi important de souligner que la qualité de la fixation entre en ligne de compte.

Descellement de prothèse de hanche : symptômes

La prothèse de hanche qui présente des complications apporte dans la plupart des cas des douleurs. C’est le type de symptôme le plus fréquent. De manière générale, ces douleurs sont persistantes et oscillent entre les régions de la hanche, du genou et de la fesse. C’est assez variable, mais il en résulte une perte évidente de mobilité et d’autonomie, une marche très difficile accompagnée d’une boiterie, et le plus souvent, un enraidissement notable de l’articulation.

Lorsque le descellement de la prothèse prend son origine dans une infection quelconque, les douleurs sont accompagnées de fièvre, de rougeurs et d’un écoulement au niveau de la cicatrice, qui doivent amener le patient à consulter au plus vite son médecin afin d’effectuer des examens. Il est bien évident que plus tôt le patient consulte son médecin ou son chirurgien, au plus vite la prothèse aura des chances d’être soignée et repositionnée.

Descellement de la prothèse de hanche : prévention

Prévenir la pathologie qu’est le descellement de la prothèse de hanche est assez complexe. En effet, si l’on prend en compte que le descellement de la prothèse peut survenir à cause de l’usure naturelle de la prothèse ou d’une défaillance de cette dernière, le patient n’a pas de comportement à tenir pour empêcher ce descellement.

Cependant, ce dernier peut et doit, à la moindre interrogation quant à l’apparition de signes douloureux ou empêchant une mobilité dans la marche, la montée d’escaliers, une station debout pénible, un écoulement au niveau de la cicatrice ou même une poussée de fièvre, consulter son médecin ou son chirurgien. Des examens seront alors effectués et c’est la seule façon de prévenir et de guérir un éventuel descellement de la prothèse de la hanche. La surveillance radiographique régulière permet d’anticiper les désagréments liés à l’usure et prévenir un éventuel descellement.

Descellement de prothèse de hanche : diagnostic

Pour poser le diagnostic du descellement de prothèse, des examens composés de bilans radiographiques seront réalisés. Généralement, le scanner et l’IRM permettent d’obtenir une vision globale du squelette et donc de l’état de la prothèse. Pour être plus précis quant au descellement, la scintigraphie sera de rigueur car elle permet d’observer le lieu exact du descellement mais aussi de confirmer ou de rejeter l’hypothèse d’une éventuelle infection.

S’il s’avère qu’une infection est à l’origine du descellement de la prothèse de la hanche, une ponction de l’articulation pourra être effectuée avant l’intervention pour la reprise de la prothèse de hanche. En effet, un descellement causé par une infection peut engendrer des dégâts osseux et il est très important de s’assurer que le descellement n’a pas été causé par ce facteur de risque.

Ces examens d’imagerie sont confrontés avec des examens cliniques complémentaires pour établir un diagnostic précis et permettre une prise de décision rapide quant à la reprise de la prothèse de hanche et des suites à donner, telles que la reprise de sport après l’intervention de la prothèse de hanche ou la rééducation.

Descellement de prothèse de hanche : traitement

Comment soigner un descellement de prothèse de hanche ? Que faire ? Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter la page relative au traitement de cette pathologie.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais

Avatar de  Malle Joël

Malle Joël

/

16/07/20

Bonjour, J'ai 50 ans et une pth depuis 2012, après une ostéotomie en 2001,et une "butée" en 1973. Je suis agriculteur en Bretagne. Ma pth commence à se désceller: douleurs, boiterie. Cela a été confirmé par mon chirurgien il y a 3 semaines par radiographie. Je le revois en décembre pour voir l'évolution. Il propose un changement complet. Ce sera la 4ème opération et je suis loin de la retraite. Ce qui m'inquiète le plus ce sont les douleurs au réveil. En effet lors de la pth je suis resté en salle de réveil plus longtemps à cause de celles-ci, malgré une anesthésie générale et une anesthésie à l'aine. Cela m'angoisse car, vu mon âge et l'espérance de vie, une 5ème opération sera probable. Qu'en pensez-vous ? Sujet intéressant, n'est ce pas ? Merci pour votre réponse. Cordialement