Menu

Menu

Traitement de l'arthrose de l’épaule à Paris - Dr Paillard

Arthrose de l’épaule

Parmi les pathologies douloureuses de l’épaule, on retrouve l’omarthrose, aussi appelée arthrose de l’épaule. Cette page définit l’omarthrose, ses différents types, les causes et facteurs de risques de cette maladie de l’épaule, les symptômes, et enfin la méthode de diagnostic.

Arthrose de l’épaule

Arthrose de l’épaule (omarthrose) : définition

De manière générale, l’arthrose désigne une altération du cartilage d’une articulation entre deux os. Le cartilage sert à améliorer le contact (congruence) entre les pièces osseuses et joue donc un rôle important dans une articulation. Ainsi, l’omarthrose correspond, par définition, à une arthrose de l’épaule. Il s’agit donc d’une maladie articulaire de l’épaule, qui consiste en l’usure voire la disparition du cartilage. L’articulation concernée est alors celle qui comprend l’omoplate et l’extrémité haute du bras, appelée tête de l’humérus. Elle est indispensable pour pouvoir bouger correctement l’épaule et surtout pour effectuer des mouvements de rotation. Par conséquent, l’usure du cartilage au niveau de cette articulation dite gléno-humérale entraîne une douleur à l’épaule, car les deux pièces osseuses se retrouvent alors en contact direct. De plus, l’omarthrose engendre des troubles de la fonction de l’épaule, qui peuvent s’avérer plus ou moins graves selon l’avancée de la pathologie.

L’arthrose peut toucher une épaule ou les deux. On parle alors d’omarthrose bilatérale. Par ailleurs, l’omarthrose se retrouve sous 2 types selon le positionnement de la tête humérale :

  • Premièrement, l’omarthrose centrée. Dans ce cas, l’extrémité haute de l’humérus est bien située en face de la glène de l’omoplate. L’alignement des os est donc préservé, et il n’y a pas d’autre atteinte.
  • Deuxièmement, l’omarthrose excentrée. Dans ce cas, l’arthrose est associée à une migration de la tête de l’humérus sous l’acromion. Elle sous-entend une perte de fonction de certains tendons de l’épaule (au niveau de la coiffe des rotateurs).

Omarthrose (arthrose épaule) : cause et facteurs de risque

Les causes de l’omarthrose peuvent être nombreuses. Néanmoins, dans la majorité des cas, il s’agit d’une arthrose d’épaule dite idiopathique, c’est-à-dire que la cause n’est pas connue. Par ailleurs, on constate qu’il s’agit d’une pathologie de l’épaule qui touche surtout les personnes âgées de plus de 50 ans. En effet, il s’agit d’une usure progressive du cartilage de l’épaule, et l’âge est donc un des principaux facteurs pouvant favoriser un tel phénomène. De plus, les chiffres montrent que les femmes sont plus concernées par l’omarthrose que les hommes.

Dans le cas où il ne s’agit pas d’une arthrose primaire, l’omarthrose peut faire suite à de précédentes anomalies de l’épaule. Elle peut donc être causée par une précédente fracture de l’épaule, des luxations répétées, une inflammation persistante, une tumeur, ou encore une infection. On parle alors d’arthrose secondaire de l’épaule.

Arthrose épaule : symptômes

Dans le cas d’une omarthrose, l’usure du cartilage de l’articulation de l’épaule est progressive. Il s’agit en effet d’une maladie évolutive. Les symptômes de cette arthrose d’épaule sont donc difficiles à identifier dans un premier temps, d’autant plus qu’il s’agit d’une maladie plutôt bien supportée dans ses premières phases. Le sujet peut notamment ressentir :

  • des douleurs à l’épaule variables et intermittentes dues à l’inflammation ;
  • des douleurs lors des mouvements de l’épaule (en particulier lors des rotations) ;
  • des blocages temporaires de l’articulation de l’épaule ;
  • des sensations de craquements ;
  • un enraidissement progressif de l’articulation.

Ensuite, lorsque l’omarthrose évolue, la douleur peut devenir quotidienne, et peut être un facteur de réveil en pleine nuit. A terme, la pathologie peut même mener à une incapacité fonctionnelle de l’épaule. C’est pourquoi, dès l’apparition des premiers signes, il est important de consulter un médecin ou un spécialiste orthopédique pour pouvoir diagnostiquer l’arthrose de l’épaule et mettre en place un traitement, chirurgical ou non.

Diagnostic de l’arthrose de l’épaule ou omarthrose

Examen clinique

Lors de l’examen clinique, le patient et le médecin font le point sur les symptômes tels que la douleur ressentie au niveau de l’épaule. Il existe en effet plusieurs signes permettant de suspecter une arthrose de l’épaule. L’enraidissement progressif de l’articulation gléno-humérale est par exemple un symptôme caractéristique de l’omarthrose. Il en est de même pour les douleurs intermittentes, les blocages articulaires qui augmentent progressivement en fréquence lors de la mobilité de l’épaule, etc. Par la suite, l’examen clinique est complété par d’autres examens pour confirmer ou non le diagnostic.

Examen(s) d’imagerie

Les examens d’imagerie pour diagnostiquer une ormarthrose consistent surtout en une radiographie standard permettant de visualiser les os de l’épaule. Pour cela, des clichés de l’épaule du patient sont pris de face et de profil. Plusieurs signes peuvent alors conclure sur la disparition du cartilage et donc l’arthrose de l’épaule, à savoir :

  • un espacement anormal des deux os de l’articulation (« pincement articulaire ») ;
  • une tête humérale qui a plus ou moins perdu sa forme sphérique ;
  • la présence d’ostéophytes (surplus osseux) sur la tête de l’humérus.

De plus, ces clichés permettent de déterminer s’il s’agit d’une omarthrose centrée ou d’une omarthrose excentrée. Pour cela, un des critères de détermination est la préservation ou non du « cintre » scapulo-huméral, c’est-à-dire de la forme triangulaire entre l’os du bras et l’omoplate. Enfin, les radiographies de l’épaule sont éventuellement complétées par un arthroscanner et une IRM (imagerie par résonnance magnétique). Ces deux examens complémentaires ont surtout pour but de déterminer le meilleur traitement pour le patient. Dans les cas les plus sévères, l’arthrose de l’épaule peut en effet nécessiter une opération chirurgicale.

Arthrose épaule : traitement

Comment soigner une arthrose de l’épaule ? Que faire ? Découvrez le traitement lié à cette pathologie.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais