Menu

Menu

Rupture de la coiffe des rotateurs: Symptômes, infos et traitement à Paris - Dr Paillard

Rupture de la coiffe des rotateurs : symptômes et informations

La rupture de la coiffe des rotateurs correspond à l’atteinte d’un ou plusieurs tendons au niveau de l’épaule. Cette page permet de découvrir précisément cette blessure, quels sont les causes et les facteurs aggravants de cette pathologie de l’épaule, comment se manifestent les symptômes, et comment est effectué le diagnostic.

Rupture de la coiffe des rotateurs

Définition de la rupture de la coiffe des rotateurs

Par définition, la rupture de la coiffe des rotateurs désigne l’atteinte d’un ou plusieurs tendons de l’épaule. La coiffe des rotateurs désigne en effet un ensemble de 4 tendons de l’épaule, à savoir le petit rond, le sous-épineux, le sus-épineux, et le sous-scapulaire. Ces tendons se situent précisément au niveau de la tête de l’os du bras (humérus) et la recouvrent, d’où l’appellation de « coiffe ». Puisque les tendons sont les parties terminales des muscles, leur rôle est essentiel dans la mobilité de l’épaule : élévation, rotation, etc. Lorsque ces tendons spécifiques se désinsèrent de la tête de l’humérus, on parle donc de rupture ou tendinite de la coiffe des rotateurs. Cette désinsertion peut être partielle ou totale. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une rupture partielle concernant le tendon sus-épineux, mais celle-ci peut s’aggraver et se transformer en une rupture complète si un traitement n’est pas mis en place rapidement.

L’importance de la rupture d’un tendon de l’épaule est jugée par rapport à la rétraction du tendon. On parle de petite rupture lorsque la rétraction est inférieure à 2 cm. La tendinite de la coiffe des rotateurs est dite intermédiaire ou moyenne lorsqu’il existe une rétraction de 2 à 3 cm. Au-delà, elle est qualifiée de large ou majeure et elle peut être irréparable. Cette pathologie de l’épaule entraîne également un mauvais placement des os, avec un espacement anormal de l’acromion par rapport à la tête de l’humérus.

Causes et facteurs de risques de la rupture de la coiffe des rotateurs

Une première cause de la rupture de la coiffe des rotateurs est l’usure naturelle des tendons avec l’âge. Cette usure survient à partir de 45 ans. Les chiffres montrent en effet que la rupture du tendon de l’épaule touche 20% des personnes âgées de plus de 65 ans et 50% des plus de 80 ans. Par ailleurs, plusieurs facteurs peuvent aggraver l’usure naturelle de cette coiffe, à savoir :

  • la pratique courante d’une activité spécifique nécessitant une forte sollicitation de l’épaule ;
  • le tabagisme (entraînant le bouchage des artères censées irriguer les muscles de l’épaule) ;
  • des maladies comme le diabète ;
    une anatomie de l’épaule favorisant une usure naturelle.

Pour causer une tendinite de la coiffe des rotateurs, cette usure d’un tendon de l’épaule est souvent associée à un traumatisme. Il peut s’agir d’un traumatisme important suite à une chute ou un effort intense de l’épaule (cas les plus fréquents chez les plus jeunes). On parle alors de rupture traumatique. Parfois, la rupture de la coiffe des rotateurs survient suite à un geste simple et anodin ou un faux mouvement (cas plus courant chez les plus de 50 ans). On parle alors de rupture trophique du tendon de l’épaule.

Rupture de la coiffe des rotateurs : symptômes

Lorsqu’elle fait suite à un traumatisme important, la tendinite de la coiffe des rotateurs est douloureuse. La douleur est particulièrement localisée au niveau du moignon de l’épaule, et peut également être associée à des craquements lors de la réalisation de certains gestes. L’impotence fonctionnelle fait aussi partie des symptômes d’une rupture d’un tendon de l’épaule. En plus de la douleur, la personne atteinte est en effet limitée dans la mobilité de son épaule, constate une perte de force, et une raideur anormale de l’épaule. En cas de perte importante de mobilité, on parle de pseudo-paralysie.

Dans le cas d’une rupture trophique de la coiffe des rotateurs, les symptômes sont plus discrets. On constate surtout un trouble de la fonction de l’épaule qui se traduit par une limitation du mouvement.

Par ailleurs, même si la mobilité de l’épaule peut revenir de manière naturelle au bout de plusieurs semaines, les douleurs restent. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un spécialiste dès que les premiers symptômes apparaissent pour éviter tout aggravement tel qu’une rupture de tendon d’épaule irréparable.

Rupture de la coiffe des rotateurs : diagnostic

Examen clinique

Lors de l’examen clinique, le médecin fait le point avec le patient sur l’éventuel traumatisme et les symptômes : présence ou non de douleur, de craquements, etc. La mobilité de l’épaule est également évaluée au travers de divers exercices, par exemple en réalisant une élévation latérale du bras. La tendinite de la coiffe des rotateurs est suspectée dans les 3 cas suivants :

  • préservation d’une certaine mobilité de l’épaule malgré la douleur ;
  • perte plus ou moins importante de la mobilité de l’épaule associée à une douleur ;
  • mobilité de l’épaule rétablie mais persistance des douleurs.

Examens d’imagerie : rupture coiffe des rotateurs IRM

Afin de confirmer le diagnostic d’une rupture de la coiffe des rotateurs, des examens d’imagerie sont mis en place de manière systématique. Ils permettent également de préciser le diagnostic. Pour cela, l’épaule du patient est visualisée de face et de profil. D’une part, la radiographie permet par exemple de visualiser l’espace entre la tête de l’humérus et l’acromion. D’autre part, l’échographie permet d’observer les tendons, et de confirmer ou non une rupture d’un tendon de l’épaule.

Potentiels examens complémentaires

Si les examens précédents ont confirmé la tendinite de la coiffe des rotateurs, le patient sera sujet à un dernier bilan : l’arthro-scanner. Un produit spécial est injecté dans l’épaule du patient pour pouvoir mettre en lumière les tendons et préciser la pathologie : identification du nombre de tendons atteints, mesure de leur rétraction, etc.

Les traitements de la rupture de la coiffe des rotateurs

Comment soigner une rupture de la coiffe des rotateurs ? Que faire ? Découvrez le traitement lié à cette pathologie.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais