Menu

Menu

Luxation acromio claviculaire: Symptômes, causes et traitement à Paris

Luxation acromio claviculaire : symptômes et causes

La luxation acromio claviculaire est une pathologie de l’épaule consécutive à un traumatisme direct : de quoi s’agit-il exactement, quelles sont ses causes, facteurs de risque et symptômes, comment se fait le diagnostic ?

Luxation acromio-claviculaire

Définition de la luxation acromio claviculaire

L’articulation acromio-claviculaire relie l’acromion à la clavicule. L’acromion désigne la partie supérieure de l’omoplate. Cette articulation permet de mobiliser l’épaule, essentiellement dans l’élévation du bras au-dessus du plan de l’épaule (soit au-dessus de 90°).

La stabilisation de cette articulation est assurée par le muscle deltoïde, une capsule et les ligaments acromio-claviculaires et coraco-claviculaires. Ces derniers sont susceptibles d’être rompus, à la suite d’un traumatisme au niveau de l’épaule : on parle alors de luxation – ou disjonction – acromio-claviculaire.

Ainsi, la luxation acromio claviculaire est une lésion traumatique de l’épaule, consécutive à un choc latéral ou antérieur sur l’épaule. Elle représente autour de 10% des luxations se manifestant au niveau de l’omoplate, et correspond à une perte de congruence entre l’acromio et la clavicule.

Il arrive de la confondre avec l’arthropathie acromio claviculaire, désignant une atteinte dégénérative provoquant des douleurs chroniques à l’épaule. Lors de la consultation avec le praticien, les examens radiographiques, et en particulier l’IRM, permettront de la différencier de la luxation.

La luxation acromio claviculaire peut être à différents stades de gravité, évalués lors d’une radiographie :

  • Stade 1 : L’articulation acromio claviculaire est stable, il s’agit d’une simple entorse bénigne ;
  • Stade 2 : Bâillement de l’articulation, légèrement déplacée en arrière de la clavicule, et rupture des ligaments acromio claviculaires ;
  • Stade 3 : L’articulation est instable, avec une atteinte des ligaments coraco-claviculaires en sus. On retrouve un tiroir d’avant en arrière de la clavicule, et la saillie de la clavicule sous la peau ;
  • Stade 4 : Rupture des ligaments acromio claviculaires et coraco claviculaires, avec lésion majeure des muscles trapèze et deltoïde et déplacement en arrière de la clavicule ;
  • Stade 5 : Perforation du trapèze par la clavicule et déformation irréductible (impossible de la remettre en place manuellement) ;
  • Stade 6 : Déplacement de la clavicule en inférieur, celle-ci venant se placer sous l’acromion ou le processus coracoïde, pouvant également être associé à des lésions nerveuses (plexus brachial) et / ou osseuses (fracture de la clavicule ou de côtes).

Pour les stades 1 et 2, un traitement médical simple permettra de soulager la douleur, notamment à l’aide d’antalgiques et d’une immobilisation en écharpe coude au corps pendant 3 à 6 semaines. En complément, des séances de rééducation chez un kinésithérapeute permettront de restaurer une mobilité normale de l’articulation acromio claviculaire.

Pour le stade 3, le traitement est à discuter avec le praticien ; une intervention chirurgicale sera notamment préconisée chez les patients jeunes, sportifs de haut niveau, ou en cas de profession nécessitant d’élever le bras au-dessus de l’épaule régulièrement. Prise en charge rapidement, cette opération chirurgicale permet de réduire la luxation sous arthroscopie : elle vise à la maintenir en place par un ligament synthétique. Cependant, en cas de prise en charge tardive, d’autres interventions seront privilégiées pour stabiliser cette articulation.

A partir du stade 4, l’intervention chirurgicale est nécessaire pour retrouver la pleine mobilité de l’articulation acromio claviculaire. En effet, le traitement médical seul ne sera pas suffisant pour corriger la déformation, causée par la saillie de la clavicule sous la peau. Suivant la technique chirurgicale utilisée (brochage acromio claviculaire, ligament artificiel, etc.), la durée de l’opération varie entre 45 minutes à 1h30, et se pratique le plus souvent sous anesthésie générale. Une attelle coude-au-corps devra être portée pendant 4 à 6 semaines après l’intervention, afin de protéger au mieux la cicatrisation des ligaments.

Quant à l’évolution, elle est favorable pour la grande majorité des cas de stade 1, avec disparition des douleurs sous 3 à 6 semaines. Le stade 2 évolue également bien, mais une douleur chronique peut persister chez certains individus, nécessitant une intervention. Quant au stade 3, si non opérée, la luxation peut évoluer vers des douleurs chroniques ; après l’intervention, le résultat est généralement favorable et permet de reprendre les activités sportives, bien qu’un risque d’arthrose acromio claviculaire persiste sur le long terme.

Causes et facteurs de risques de la luxation acromio claviculaire

Les luxations acromio claviculaires sont liées aux accidents sportifs mais aussi sur la voie publique, à la suite d’un choc direct sur l’épaule, par contact ou chute. Les sports de contact (rugby, judo, etc.) sont particulièrement impliqués dans ce type de luxation.

Luxation acromio claviculaire : symptômes

Suite à la chute ou l’accident, le patient remarque majoritairement une douleur et une impotence fonctionnelle, ainsi qu’une ecchymose, un œdème, une déformation de son épaule avec une saillie de la clavicule sous la peau, suivant le stade de gravité de la luxation.

Dans les formes chroniques de luxation acromio claviculaire, le patient ressent une douleur lancinante avec des phénomènes de craquements et ressauts, et montre une saillie claviculaire moindre.

Prévention de la luxation acromio claviculaire

Comme cette pathologie fait suite à un traumatisme direct, il est difficile – si ce n’est impossible – de la prévenir. En cas de pratique sportive pouvant favoriser ce type de pathologie, il convient de porter les protections adaptées pour s’en prévenir au maximum.

Luxation acromio claviculaire : diagnostic

Examen clinique

Pour diagnostiquer une luxation acromio claviculaire potentielle, le médecin procèdera à une palpation au niveau de cette articulation, afin de rechercher une douleur et d’évaluer la mobilité de l’articulation et de la clavicule.

Examen(s) d’imagerie

Pour confirmer le diagnostic de la luxation acromio claviculaire, le médecin procèdera à une radiographie de face et de profil de l’articulation. Cela permettra de montrer le stade d’évolution de la pathologie et d’indiquer le traitement adéquat.

Luxation acromio claviculaire : traitement

Comment soigner une luxation acromio claviculaire ? Que faire ? Découvrez le traitement lié à cette pathologie.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais