Menu

Menu

Traitement des entorses et luxations du coude à Paris - Dr Paillard

Entorses et luxations du coude : instabilités

L’entorse du coude et la luxation sont des traumatismes des ligaments et de l’articulation qui se manifestent par une douleur. Découvrez plus en détail de quoi il s’agit, quels sont les causes et les symptômes de ces instabilités du coude, comment prévenir ces traumatismes, et comment est effectué le diagnostic.

Instabilités du coude

Entorse du coude et luxation du coude : définition

Par définition, l’entorse du coude correspond à une atteinte d’un ou plusieurs ligaments responsables de la stabilité du coude. Plus précisément, ces lésions peuvent concerner le ligament externe (collatéral latéral) ou le ligament interne (collatéral médial). Selon la gravité de l’entorse au coude, il peut s’agir d’une distension (étirement) des ligaments, ou alors d’une rupture (déchirure) partielle ou complète.

La luxation du coude désigne une entorse (déchirure des ligaments) associée à un déboitement de l’articulation. On parle alors d’incongruence articulaire. Dans ce cas, l’os du bras (l’humérus) et les os de l’avant-bras (le radius et le cubitus) sont séparés. Les 3 repères osseux du coude (l’épicondyle, l’épitrochlée, et l’olécrâne) ne sont alors plus alignés lorsque le bras est tendu, et ne forment plus un triangle isocèle lorsque le bras est plié. Cette séparation des os du coude peut être partielle (on parle alors de subluxation) ou complète. Enfin, les luxations du coude peuvent également être associées à des fractures.

La stabilité du coude étant normalement assurée par les ligaments (interne et externe) et la congruence osseuse, ces deux traumatismes entraînent une instabilité du coude. Ils se manifestent également chez le patient par une douleur au coude. Le traitement de l’entorse du coude et de la luxation consiste alors en le replacement de l’articulation et le repos des ligaments.

Entorse coude et luxation coude : causes et facteurs de risque

Les causes des entorses et des luxations du coude sont majoritairement traumatiques. Un mouvement forcé ou une chute de hauteur peuvent en effet endommager les ligaments ou déboiter l’articulation du coude. Il peut par ailleurs s’agir d’un traumatisme direct sur le coude, auquel cas il y a également un fort risque de fracture, ou d’un traumatisme indirect comme une chute sur la main. Ce genre d’événement accidentel se produit souvent au sport pour les jeunes patients, à la maison pour les personnes plus âgées, au travail, ou encore sur la voie publique. Selon la gravité de l’accident, la luxation du coude peut survenir avec ou sans fracture. Des surcharges, comme le port de charges lourdes ou l’utilisation de béquilles sur le long terme, sont également des facteurs de risques d’une entorse du coude.

La luxation partielle du coude est fréquente chez l’adulte, mais elle l’est également chez les enfants de 2-3 ans. On parle alors de subluxation de la tête du radius, caractérisée par un mauvais placement de l’extrémité du radius, un des os de l’avant-bras. Ce petit traumatisme peut par exemple survenir quand le parent ou la nourrice attrape l’enfant par le poignet ou le tire vers l’avant.

Entorse et luxation coude : symptômes

Puisqu’ils font généralement suite à un traumatisme, les symptômes d’entorses et de luxations du coude sont faciles à repérer chez l’adulte. L’entorse du coude a pour symptômes des douleurs et des gonflements. Dans le cas d’une luxation, le coude est douloureux et déformé, et peut difficilement bouger. Les personnes atteintes peuvent également se plaindre de craquements et d’une sensation d’instabilité. Selon la gravité de l’état du coude, les patients s’orientent vers une simple consultation chez le médecin généraliste ou vers les services d’urgence.

Chez les enfants, les symptômes d’une subluxation du coude sont parfois plus difficiles à déceler que chez les adultes. En effet, l’enfant ne montre pas forcément de signe particulier suite au choc et n’exprime pas forcément sa douleur au coude. Si les parents ou autres adultes accompagnateurs suspectent une douleur, une légère déformation ou un repli du bras, et constate que l’enfant ne veut pas bouger son coude, il faut consulter un médecin.

Entorse du coude ou luxation du coude : prévention

Les entorses et luxations du coude sont majoritairement dues à des traumatismes. Les moyens de prévention sont donc :

  • éviter les activités en hauteur pour diminuer le risque de chute ;
  • utiliser des équipements sécurisés en cas de travail en hauteur ;
  • conserver le coude fléchi pour éviter toute chute sur bras tendu ;
  • éviter le port de charges lourdes ;
  • éviter les mouvements forcés (notamment lors des pratiques sportives) ;
  • prendre ses précautions dans les escaliers ;
  • rester attentif sur la voie publique.

Enfin, pour éviter la subluxation du coude chez l’enfant, il est recommandé aux adultes de surveiller certains de leurs gestes. Par exemple : ne pas tirer le bras, le poignet, ou la main de l’enfant brutalement, ne pas soulever l’enfant par un seul le bras ou une seule main, éviter les mouvements de balance du bras, etc. En effet, ce genre de précautions limite le risque de faux mouvements.

Entorse coude et luxation du coude : diagnostic

Examen clinique

Durant l’examen clinique, l’attitude du patient joue un rôle important pour la pose du diagnostic. Tout d’abord, le médecin ou l’infirmière d’accueil interroge le patient sur les circonstances de l’accident. Le médecin inspecte ensuite le coude du patient et constate ou non une déformation ou une augmentation de volume. Il teste également la douleur à la palpation des trois points osseux spécifiques du coude, et à la palpation des ligaments. C’est ainsi qu’il peut déterminer s’il s’agit bien d’une entorse au coude ou d’une luxation.

Examen d’imagerie

Des examens d’imagerie (radiographie, échographie, IRM, scanner…) sont éventuellement réalisés. Ils permettent par exemple de visualiser les ligaments lésés, de confirmer ou non une incongruence osseuse, et de préciser la nature de l’instabilité.

Entorse et luxation coude : traitement

La luxation du coude sans fracture peut être traitée par simple remise en place de l’articulation. Cette manipulation, réalisée par le médecin, s’appelle la réduction. Généralement, que ce soit pour une entorse au coude ou pour une luxation du coude, le traitement consiste ensuite en l’immobilisation du bras via le port d’une attelle, puis d’une écharpe. Les symptômes disparaissent alors, et le temps de guérison peut aller jusqu’à quelques semaines.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais