Menu

Menu

Luxation genou: traitement à Paris - Dr Paillard: Chirurgien orthopédique

Luxation genou : traitement

La luxation du genou est une pathologie douloureuse et handicapante qui nécessite une prise en charge rapide. Dans cette page seront développés le déroulement de l’opération, les résultats escomptés, les risques et complications associés, ainsi que la rééducation post-opératoire.

Traitement de la luxation du genou

Définition de la luxation du genou

Le genou est une articulation complexe permettant la jonction entre la cuisse et la jambe et faisant intervenir 3 principaux os : la patella ou rotule, le fémur, et le tibia. Le mouvement naturel et fluide de l’articulation du genou est assuré par le cartilage, tandis que 4 ligaments (2 croisés et 2 collatéraux) assurent sa bonne stabilité. Lorsqu’une dislocation ou déboîtement se produit au niveau de cette articulation, on parle alors de luxation du genou. La luxation du genou est une pathologie rare et grave caractérisée par la rupture d’au moins 2 des 4 ligaments de l’articulation. Physiquement, la jambe se retrouve déboîtée par rapport à la cuisse, la douleur ressentie est importante, et le genou est instable et enflé. De manière générale, ce type de pathologie se produit à la suite d’un traumatisme violent comme un accident de la route ou une chute de hauteur. Dans le cas d’une luxation importante du genou, des déchirures des ménisques, des fractures osseuses, ou encore des lésions du cartilage, des tendons, ou des vaisseaux, peuvent également être associées.

Pourquoi opérer une luxation du genou ?

La luxation du genou est une pathologie relativement rare mais grave, et nécessitant une prise en charge médicale rapide afin de permettre au patient de retrouver au mieux ses fonctions. En effet, cette pathologie est très douloureuse et rend le déplacement quasiment impossible pour le patient. Si elle n’est pas prise en charge rapidement, des complications graves peuvent se développer et handicaper le patient à vie. Par ailleurs, la prise en charge opératoire s’avère d’autant plus importante qu’il est indispensable de confirmer ou non la présence de dommages collatéraux. De manière générale, les services d’urgence doivent être contactés immédiatement à la suite du traumatisme pour une prise en charge rapide et efficace.

Définition de la chirurgie du genou

Le principal traitement mis en place dans le cas d’une luxation du genou est la chirurgie. Des examens préliminaires comme l’examen clinique, le bilan radiographique, l’IRM et l’angiographie, sont dans un premier temps nécessaires afin de déterminer l’étendue des dégâts post-traumatiques. Ainsi, le plan opératoire du chirurgien dépend donc de la gravité de la pathologie du patient et se déroule généralement en plusieurs étapes bien définies :

  • La première étape du traitement d’une luxation du genou consiste en la réduction de celle-ci grâce au port d’une attelle dite « articulée » et qui va permettre de stabiliser l’articulation. Cette étape intervient immédiatement à la suite du traumatisme. Dans les cas plus les importants, un fixateur externe sous forme de broches peut être posé sur le genou du patient afin d’immobiliser complètement l’articulation avant l’opération. Le patient se voit également prescrire des antalgiques afin de réduire la douleur associée.
  • La seconde étape, commençant environ 3 à 4 semaines après la luxation, est l’intervention chirurgicale. Cette étape vise à reconstruire les ligaments touchés et à réaliser différentes greffes afin de permettre au patient une convalescence et une mobilisation de l’articulation rapide.

Dans les cas les plus extrêmes où le patient souffre d’atteintes vasculaires et/ou neurologiques, une opération chirurgicale d’urgence est réalisée sans pose d’attelle au préalable.

La rééducation post-opératoire et la reprise des activités

De manière générale, l’hospitalisation pour une chirurgie de luxation du genou se déroule sur 5 à 7 jours. La rééducation, quant à elle, est le plus souvent très longue et difficile pour le patient, et se déroule sur plusieurs mois ou années. En effet, le genou luxé ne peut retrouver sa fonctionnalité qu’au bout d’environ 1 an ½ à 2 ans en fonction des patients et de la gravité des lésions. Un travail avec un psychologue est également nécessaire pour permettre au patient de mieux envisager sa vie à la sortie de la rééducation.

La reprise des activités ne peut se faire que lorsque le genou a retrouvé sa fonctionnalité. Cependant, le degré des différentes activités (aussi bien professionnelles que sportives) réalisables après l’opération varie en fonction des patients. En effet, dans certains cas, la reprise du sport ou du travail manuel n’est pas possible à cause de l’ampleur des dégâts causés au genou. Ce dernier peut en effet ne plus être capable d’effectuer des mouvements de flexion ou d’extension limitant ainsi le patient dans sa mobilité. La réorientation professionnelle peut s’avérer nécessaire chez certaines personnes et est envisagée avec les équipes médicales et paramédicales au cours de la phase de rééducation.

Risques et complications de la chirurgie du genou

Comme pour toute opération chirurgicale, la chirurgie du genou comporte des risques pouvant entraîner des conséquences sur la vie du patient. Le principal risque lié à cette chirurgie est le risque d’infection. Dans ce cas, la prise de certains médicaments ainsi qu’une seconde chirurgie peuvent être nécessaires pour permettre une bonne cicatrisation du genou lésé. D’autres risques plus courants mais moins graves comme la présence de douleurs ou la formation d’hématomes peuvent également être présents.

Résultats attendus de l’opération

Bien que la chirurgie d’une luxation du genou soit bien maîtrisée, les résultats attendus par les patients sont souvent décevants et lourds de conséquence pour la vie quotidienne. En effet, la récupération post-opératoire peut être incomplète et engendrer une diminution plus ou moins importante de la mobilité du patient. Ce dernier peut être dans l’incapacité à réaliser certains mouvements du quotidien aussi bien au travail que dans ses loisirs. Les luxations du genou les plus graves peuvent parfois contraindre le patient à l’arrêt de ses activités sportives ou éventuellement à un changement de carrière professionnelle. Un travail psychologique est mis en place avec les équipes médicales pour préparer le patient à ces éventualités.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais