Menu

Menu

Chirurgie de la cheville à Paris: Arthroscopie de la cheville - dr Paillard

Arthroscopie de la cheville

La cheville est une articulation très sollicitée, parfois même malmenée au quotidien, qui peut subir des traumatismes et des lésions intra-articulaires, qui à long terme peuvent la rendre instable. L’arthroscopie est une technique opératoire qui permet de remédier à ces traumatismes et à ces lésions en minimisant l’impact de l’opération.

Arthroscopie de la cheville

Définition de l’instabilité de la cheville

La cheville peut subir des traumatismes qui créent des lésions intra-articulaires. Il peut s’agir d’entorses, de conflit antérieur ou postérieur de la cheville, de lésions ligamentaires, d’instabilités chroniques, ou d’autres pathologies pour lesquelles une arthroscopie sera utile, voire nécessaire, comme pour l’arthrose de cheville. La cheville est une articulation qui relie le pied à la jambe et qui permet les mouvements de flexion et d’extension. C’est une articulation fragile qui est sujette aux traumatismes telles que les entorses. La cheville permet la stabilité au quotidien et porte le poids du corps. Les traumatismes articulaires peuvent arriver rapidement et provoquer l’instabilité de l’articulation. Lorsque le patient est atteint d’une instabilité de la cheville, appelée aussi « cheville chronique », il a la sensation que celle-ci se dérobe, se relâche et ne peut être contrôlée. Une cheville peut être instable pour différentes raisons, et la plupart du temps, c’est un déficit ligamentaire qui est en cause. L’instabilité chronique provoque des entorses à répétition mais aussi une forte sensation d’insécurité au patient lors de la marche ou de la course, qui a l’impression de ne plus contrôler son articulation.

Pourquoi opérer l’instabilité de la cheville ?

Une cheville instable peut être compliquée à vivre au quotidien pour le patient. Gêne, douleurs, difficulté des mouvements, une cheville atteinte d’un traumatisme quel qu’il soit ne doit pas être laissée ainsi. Il s’agit de préserver l’articulation et de stabiliser la cheville, mais aussi de lui éviter une dégradation arthrosique. L’opération de la cheville et en particulier l’arthroscopie permet de limiter les dégâts ligamentaires et la survenue d’arthrose dans l’articulation. Il s’agit également de permettre au patient de pouvoir à nouveau se déplacer en toute sécurité avec une articulation plus stable qui ne provoque plus de douleurs. Un patient opéré de la cheville a moins de chances de subir à nouveau des entorses, et surtout des entorses graves qui peuvent, dans certains cas, mener jusqu’à la fracture.

Définition de l’arthroscopie de la cheville

L’arthroscopie de la cheville est une technique de chirurgie qui consiste à la fois à introduire des mini instruments chirurgicaux et des instruments optiques pour visualiser l’intérieur de l’articulation. Les incisions réalisées lors d’une arthroscopie de cheville sont de très petite taille et globalement cette méthode mini-invasive évite une opération plus lourde comme la traditionnelle opération « à ciel ouvert ». L’opération de cheville par arthroscopie se déroule sous anesthésie générale ou locorégionale selon l’état de santé général du patient, et la plupart du temps en ambulatoire. L’avantage de l’opération est qu’elle nécessite très peu de points de suture ce qui engendre plus de confort post-opératoire pour le patient. L’arthroscopie peut être antérieure ou postérieure selon l’endroit de la cheville qui a besoin d’être opéré. Elle peut permettre de remédier à différentes pathologies de la cheville, comme le conflit postérieur de la cheville, les séquelles dues aux entorses, la maladie de Haglund, qui est une bosse située sur le talon, et d’autres pathologies comme l’arthrose de cheville. Du fait qu’elle soit moins invasive qu’une opération à ciel ouvert, les douleurs post-opératoires sont aussi bien moins importantes, de même que la cicatrisation se fait en général plus facilement et que les saignements sont moindres par rapport à une opération traditionnelle.

La rééducation post-opératoire et la reprise des activités

L’arthroscopie de la cheville demande de la convalescence et une rééducation rigoureusement respectée. L’avantage de ce type d’opération est qu’elle permet une reprise plus rapide des activités du patient. Après l’opération, des pansements sont nécessaires pendant 15 jours et doivent être changés tous les 2 jours. Le traitement anticoagulant n’est pas systématique et dépend surtout des facteurs de risques que présente le patient. Ce dernier peut par ailleurs marcher à l’aide de cannes dès les suites de l’opération et doit démarrer la rééducation dès le lendemain de l’intervention, pour favoriser la reprise rapide de ses facultés motrices. La rééducation avec un kinésithérapeute dure environ un mois et le patient doit s’astreindre à un suivi post-opératoire au premier mois, au troisième mois et au sixième mois. A la suite de l’arthroscopie de cheville l’arrêt de travail est d’un mois environ.

Risques et complications de l’arthroscopie de la cheville

L’arthroscopie de la cheville est une intervention qui, comme beaucoup, peut comporter certaines complications, même si dans ce cas précis elles sont minimes. Dans le cas d’une arthroscopie de cheville, les complications peuvent être variées : elles peuvent être de l’ordre de raideurs articulaires, d’infections ou de problèmes de cicatrisation. La plupart du temps, cela peut être l’épanchement articulaire, qui nécessite une ponction ou une infiltration. Ce type de complication survient généralement à cause d’une reprise trop rapide de l’activité professionnelle ou physique. La phlébite fait aussi partie des complications. La phlébite correspond à un caillot de sang qui peut entraîner dans certains cas des embolies pulmonaires, c’est pour cela que certains patients ont besoin d’un traitement d’anticoagulants. Parmi les complications, il faut mentionner l’algodystrophie, qui est un ensemble de douleurs et d’enraidissements, qui disparaissent en quelques mois mais qui nécessitent une rééducation prolongée.

Résultats attendus de l’opération

L’arthroscopie de la cheville doit permettre au patient d’améliorer la stabilité de la cheville et de remédier à la pathologie traitée. Dans la plupart des cas, les résultats obtenus à la suite d’une arthroscopie sont très encourageants. L’arthroscopie est une opération appréciée du fait qu’elle soit moins invasive qu’une opération traditionnelle et permette au patient de retrouver plus rapidement ses facultés motrices. L’opération de la cheville qu’est l’arthroscopie limite les douleurs et permet un retour aux activités personnelles, professionnelles et physiques plus précoce.

Les Autres Chirurgies de la Cheville

Le dr.Paillard pratique également les opérations de la cheville ci-dessous :

Les autres

Chirurgies

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais