Menu

Menu

Traitement fracture du genou (fracture du plateau tibial et de la rotule) à Paris

Fracture du genou : fracture du plateau tibial et fracture de la rotule

Une fracture du genou est la plupart du temps causée par un choc très violent et peut engendrer un traumatisme important, tout en créant des lésions graves aux éléments fracturés : cela peut être le plateau tibial ou la rotule, mais aussi l’extrémité inférieure du fémur dans certains cas. Douloureuses et très invalidantes, ces fractures doivent être prises en charge rapidement pour un soin optimal de l’articulation fracturée.

Fracture du genou

Définition de la fracture du genou

Fracture plateau tibial : définition

Dans l’articulation du genou, le plateau tibial trouve sa place au-dessus du tibia et forme une surface plane, d’où son appellation de plateau. La fracture provoquée par le traumatisme du genou peut être plus ou moins complexe selon la localisation exacte de la fracture et sa complexité, et tous ces critères engendreront un traitement différent de la fracture.

D’une façon générale, une fracture du plateau tibial résulte d’un mécanisme de compression importante, d’une torsion inhabituelle du genou ou d’un choc très violent comme lors d’un accident de voiture par exemple. C’est une fracture que l’on qualifie d’intra-articulaire et qui peut mener à un risque de lésion du pivot central. La fracture du plateau tibial rend la marche et tout autre mouvement de la jambe impossibles.

Fracture de la rotule : définition

La rotule quant à elle, est le petit os qui se trouve sur la partie avant du genou, à la jonction du fémur et du tibia. Elle relie les muscles de l’avant de la cuisse au tibia, et agit comme un véritable bouclier : c’est un vrai protecteur du genou. Mais alors, après un traumatisme violent tel que la fracture de la rotule, peut-on marcher ? En tombant directement sur le genou, il y a un risque de faire subir à la rotule un traumatisme très important, par conséquent, une fracture de la rotule, aussi appelée fracture patellaire, peut rendre impossible la marche et tout autre mouvement.

Lors d’une fracture de la rotule ou une fracture du plateau tibial, le cartilage peut être écrasé et endommagé de façon irréversible, entraînant dans certains cas un besoin de chirurgie pour redonner au genou ses fonctions et ses possibilités de mouvements.

Causes et facteurs de risques de la fracture du genou

Une fracture du genou peut survenir de multiples façons. Il est important de savoir qu’une fracture peut être simple ou multiple. Un genou cassé peut l’être à plusieurs endroits.

De manière générale, une fracture de la rotule peut survenir de différentes façons, soit en tombant directement sur le genou, soit en recevant un coup très violent au genou, comme lors d’un accident de voiture qui ferait taper le genou dans le tableau de bord par exemple.

La fracture du plateau tibial survient par un mécanisme de compression. La fracture de la rotule survient quant à elle, la plupart du temps, lors d’un choc mais aussi lors d’un contact du genou en flexion sur le sol.

Dans un cas de fracture de la rotule ou du plateau tibial, l’âge du patient entre en ligne de compte, car les os et les articulations deviennent plus fragiles avec l’âge. On estime que ce risque augmente considérablement dès l’âge de 50 ans. Les chutes et les chocs sont de loin les premières causes de fracture du genou. Dans des cas plus rares, les fractures du genou peuvent être favorisées par des maladies telles que l’ostéosarcome qui est un cancer des os.

Symptômes d’une fracture du genou

Fracture rotule : symptômes

La fracture de la rotule, ou fracture patellaire, se traduit généralement par une douleur intense et l’incapacité à mobiliser le genou. Lors de ce type de traumatisme, l’articulation saigne de l’intérieur, ce qui provoque dans tous les cas un gonflement à l’avant de l’articulation. D’autres symptômes peuvent survenir comme des ecchymoses et l’incapacité totale à redresser le genou ou à lever la jambe tendue.

Fracture plateau tibial : symptômes

La fracture du plateau tibial laisse également place à différents symptômes, tels que la douleur intense et vive, mais aussi un œdème créant un gonflement.

Parfois, la fracture du plateau tibial peut créer une déformation axiale ce qui a pour conséquence que le bas de la jambe n’est pas dans son axe habituel. Lors d’un tel traumatisme, la marche est impossible car la douleur provoquée par la compression sur le genou est insoutenable.

Globalement, étant donné que les fractures peuvent être différentes, les symptômes sont bien entendu différents chez chaque patient. Les fractures peuvent être internes ou externes, provoquer une séparation ou un enfoncement, et parfois ces différentes fractures peuvent se combiner, ce qui implique que les symptômes peuvent différer d’un patient à l’autre selon la gravité de la fracture.

Quel diagnostic pour une fracture du genou ?

Examen clinique

Pour poser le diagnostic de la fracture du genou, un examen clinique complet permet au médecin d’évaluer la gravité de la blessure. Grâce à un interrogatoire et à un examen de l’articulation, le médecin peut dans un premier temps confirmer le diagnostic d’un traumatisme du genou. Par ailleurs, dans bien des cas, le médecin peut ressentir le traumatisme subi par l’articulation par un simple toucher au niveau de la peau du genou.

Examen(s) d’imagerie

Il suffit notamment au médecin de constater le genou gonflé et douloureux pour diriger son patient dans un centre d’imagerie médicale pour avoir recours à une radiographie. Celle-ci se déroule par une vue du dessus, de face et en oblique, et permet d’identifier les fractures du genou.

Bien souvent, l’examen radiographique est suffisant pour confirmer le diagnostic posé par le médecin et affirmer la fracture, qu’elle se situe au niveau du plateau tibial ou au niveau de la rotule. Pour une fracture du plateau tibial, un scanner peut être effectué pour évaluer à quel point le plateau est enfoncé, et dans le cas d’une suspicion de lésion des ligaments, le patient sera dirigé vers un examen complémentaire tel que l’IRM, afin de détecter les tissus mous ou les micro-fractures.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais