Menu

Menu

Traitement de la rupture du biceps au coude à Paris - Dr Paillard

Rupture du biceps au coude

La rupture du biceps au coude est une déchirure musculaire douloureuse : de quoi s’agit-il, quelles sont ses causes et symptômes, comment la prévenir et la diagnostiquer ?

Rupture du biceps au coude

Rupture du biceps au coude : définition

Le muscle biceps brachial est un muscle bi-articulaire, fixé par trois tendons, un sur le radius – un des deux os de l’avant-bras – et deux sur l’omoplate. Il est composé de deux parties : le long biceps et le court biceps. Il permet la flexion du coude et la rotation de l’avant-bras.

Ces tendons du coude et de l’épaule peuvent se rompre à la suite d’un effort violent, tel que le soulèvement de charges lourdes, mais aussi au fur et à mesure de lésions répétées, entraînant une dégénération progressive. La déchirure musculaire peut être partielle (lésion de grade II) ou totale (lésion de grade III). Le grade I concerne les simples élongations.

La rupture du biceps au coude est une déchirure musculaire du bras de grade III, provoquant une modification structurelle des tissus : le biceps se rétracte vers le haut, puisque son insertion sur le radius est rompue. Elle est brutale et douloureuse, et entraîne un gonflement du coude.

Cette déchirure du biceps survient principalement chez les hommes de plus de 40 ans, ayant une pratique sportive ou une activité manuelle intenses. Elle est relativement rare : on compte environ 1,2 cas pour 100 000 personnes.
A terme, la rupture du tendon distal du biceps se traduit par une perte de force. Elle n’est pas invalidante, puisque la flexion du coude est assurée par le muscle brachial antérieur.

Le traitement de la rupture du biceps brachial est chirurgical. La réinsertion se fait de préférence dans les premières semaines suivant le traumatisme afin de garantir un résultat optimal.

Après l’opération, votre coude sera immobilisé durant 6 semaines, en position fléchie à 90 degrés. Des séances de kinésithérapie seront nécessaires pour mobiliser votre avant-bras. Vous pourrez reprendre une activité professionnelle après 2 mois, et une activité sportive après 3 mois en moyenne.

Rupture du biceps au coude : causes et facteurs de risque

De causes multifactorielles, on retrouve davantage la rupture du biceps au coude chez les personnes présentant un manque de flexibilité du muscle du biceps, un manque de force musculaire, une ancienne blessure mal soignée (telle qu’une élongation), ou bien s’étant entraîné excessivement (rugbymen, haltérophiles, etc).

La déchirure du biceps est beaucoup plus fréquente chez les fumeurs : en effet, le tabagisme favorise le bouchage des artères, ce qui réduit l’irrigation des tendons, qui sont donc plus susceptibles de se rompre. Les maladies métaboliques telles que l’hypercholestérolémie et le diabète sont également des facteurs de risques.

Rupture du biceps au coude : symptômes

La majorité du temps, la rupture du biceps au coude survient lors du port d’une charge lourde et se manifeste par une douleur brutale. En cas de déchirure de ce tendon, vous ressentirez comme une sensation de « coup de poignard » dans le coude.

La douleur est très vive sur le coup, mais elle diminue rapidement d’intensité. Vous pourrez retrouver une vie « normale » sous une quinzaine de jours, malgré une perte de force et d’endurance en supination et en flexion, et la présence de douleurs récurrentes en cas d’efforts intenses. La chirurgie est donc particulièrement recommandée pour retrouver toutes ses capacités, suivie de séances de kinésithérapie régulières pour remobiliser le coude tout en douceur.

A l’examen, vous remarquerez rapidement le « signe de Popeye » : à cause de la rupture avec le tendon, votre biceps migrera vers votre épaule, faisant une boule sur votre bras.

Malgré le caractère impressionnant de la déchirure musculaire, vous pourrez toujours fléchir votre coude grâce au muscle brachial antérieur. Cependant, vous constaterez une grande perte de force de flexion ainsi que de résistance.
Après quelques jours, le pli de votre coude sur garnira certainement d’un hématome, douloureux au toucher.

Prévention de la rupture du biceps au coude

Comme il est d’usage de le rappeler, mieux vaut prévenir que guérir. Pour éviter la rupture du biceps au coude, préparez au mieux votre organisme avant l’effort : veillez à vous échauffer avant toute pratique sportive ou manuelle, et ce pendant 15 à 20 minutes. Réalisez plusieurs séries de rotations des différentes articulations (coudes, poignets, épaules, genoux, etc.), puis augmentez progressivement la température de votre corps avec du cardio léger (talons-fesses, montée de genoux, etc.).

Maintenir une bonne souplesse est également la clé pour éviter ce genre d’incidents. Que vous soyez sportifs ou non, la pratique du stretching ou du yoga vous aidera grandement à garder un corps souple sur le long terme. Mais si vous manquez de temps, faire des étirements réguliers (idéalement 20 secondes par groupe musculaire pendant 3 fois, une à deux fois par semaine) est une excellente habitude à prendre.

Enfin, veillez également à boire suffisamment (1,5 litre d’eau par jour) : c’est essentiel pour prévenir les tendinites et les lésions musculaires.

Rupture du biceps au coude : diagnostic

Examen clinique

L’examen clinique permet de définir le type de lésion musculaire : grade I pour l’élongation, grade II pour le claquage, et grade III pour la rupture complète entre le tendon et le muscle.

La rupture du biceps au coude se voit généralement à l’œil nu. Votre praticien confirmera cette rupture en palpant votre coude en flexion contrainte, et en évaluant la présence d’un point douloureux au niveau du moignon tendineux.

Examen d’imagerie

Pour confirmer le diagnostic, le praticien peut avoir recours à une échographie ou une IRM. Ces derniers lui permettront également d’évaluer le degré de rétractation du tendon afin de définir le traitement adéquat.

L’échographie montre rapidement la rupture, mais dans certains cas équivoques, le praticien peut également solliciter une IRM, qui permettra de dévoiler une potentielle anomalie des tissus mous

Rupture du biceps au coude : traitement

Comment soigner une rupture du biceps au coude ? Que faire ? Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter la page relative au traitement de cette pathologie.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais