Menu

Menu

Traitement fracture de la clavicule à Paris - Dr Paillard: Chirurgien orthopédique

Fracture de la clavicule

La fracture de la clavicule est une pathologie relativement fréquente et qui touche le plus souvent les enfants ou les jeunes personnes. Dans cette page, les principaux facteurs de risques, les symptômes associés, ainsi que les techniques de diagnostic seront précisés.

Fracture de la clavicule

Définition de la fracture de la clavicule

La clavicule est un os long de la partie supérieure du thorax. Elle constitue avec le manubrium et l’acromion la ceinture scapulaire. Elle est d’ailleurs reconnaissable grâce à sa forme particulière en « S allongé ». La clavicule intervient notamment dans la mobilité et la stabilisation de l’épaule, et sert d’attache à plusieurs muscles du cou et de l’épaule comme le muscle deltoïde, le muscle grand pectoral, ou encore le muscle trapèze.

Lorsque la clavicule est fracturée, le plus souvent à la suite d’un traumatisme, on parle alors de fracture de la clavicule. Ainsi, il existe 3 principaux types de fracture de la clavicule :

  • La fracture au niveau du centre de l’os, qui représente environ 80% des cas ;
  • La fracture au niveau de l’extrémité droite, et qui représente environ 15% des cas ;
  • La fracture au niveau de l’extrémité gauche, qui représente environ 5% des cas.

Cependant, il n’est pas rare de constater des fractures avec des lésions multiples et déplacement de la clavicule de sa position anatomique.

Causes et facteurs de risques de la fracture de la clavicule

La fracture de la clavicule est une pathologie relativement fréquente. Elle est le plus souvent due à un traumatisme. Toutes les catégories d’âge peuvent être sujettes à cette pathologie. Chez la majorité des adultes, la fracture de la clavicule se produit à la suite d’une chute, tandis que chez le nouveau-né, la pathologie est généralement due à un accouchement compliqué.

Il existe 2 principaux types de chocs pouvant conduire à une fracture de la clavicule :

  • Les chocs indirects, comme une mauvaise chute sur l’épaule, la main ou le bras. La clavicule n’est pas touchée directement mais le choc provoque une réaction en chaîne qui fracture l’os. C’est généralement le cas chez les personnes qui pratiquent des sports comme le cyclisme, le football, ou encore l’équitation.
  • Les chocs directs touchant directement l’os, comme un accident lié à la pratique d’un sport brutal. Ce type de chocs est beaucoup plus rare que les chocs indirects.

Ainsi, les principaux facteurs de risques de la fracture de la clavicule sont la pratique sportive (ski, combat, rugby…), de même que certains facteurs liés à l’âge comme l’ostéoporose.

Symptômes de la fracture de la clavicule

La fracture de la clavicule est une pathologie plutôt douloureuse et incapacitante pour les patients. De nombreux symptômes permettent de diagnostiquer une fracture de la clavicule :

  • Un craquement correspondant à la rupture de l’os est entendu au moment du traumatisme.
  • Le patient est dans l’incapacité totale de pouvoir lever ou même bouger son bras.
  • La zone située autour de la clavicule est gonflée et présente des hématomes.
  • La douleur est extrêmement intense au niveau de la zone touchée par la fracture.
  • Le bras du côté de la fracture est rigide et collé au corps.
  • Une déformation anatomique est associée à la lésion, comme un affaissement vers l’avant de l’épaule.
  • Une bosse, signe d’une fracture avec déplacement de la diaphyse, est présente.
  • Un saignement, signe d’une fracture ouverte, est présent.

Chez certaines personnes, des vertiges ou des nausées peuvent également être associés à une fracture de la clavicule. Dans les cas les plus graves, une perte de sensibilité peut témoigner d’une atteinte des nerfs, et une diminution respiratoire peut être liée à un pneumothorax.

Prévention de la fracture de la clavicule

Comme pour de nombreuses fractures, il n’existe pas de réelle technique permettant de prévenir une fracture de la clavicule. En revanche, certaines méthodes peuvent permettre de réduire les chances de souffrir d’une telle pathologie comme la pratique du renforcement musculaire de la partie haute du corps. Cette méthode consiste plus précisément en le renforcement des muscles du bras, de l’épaule, et du cou, participant au maintien et à la protection de la partie supérieure du buste. Enfin, le travail de l’équilibre peut permettre d’éviter des mauvaises chutes pouvant causer une fracture de clavicule.

Diagnostic de la fracture de la clavicule

Examen clinique

La première étape de l’examen physique est la prise de connaissance de la cause exacte de l’apparition de la pathologie à travers une série de questions. Cette étape importante permet d’aiguiller plus rapidement et plus précisément le diagnostic du médecin. Ensuite, le praticien procède à l’observation en détail de l’épaule et recherche les zones douloureuses à la palpation. Le médecin tente ensuite de faire bouger délicatement le bras du patient afin de déterminer la présence ou non d’un problème de mobilité. Enfin, dans le cas où une fracture de la clavicule est avérée, le médecin prescrit la mise en place d’un examen radiographique afin de prendre connaissance de l’étendue de la pathologie.

L’examen radiographique

Dans le cas où une fracture de la clavicule est suspectée, un examen radiographique est mis en place afin de connaître précisément l’étendue et le type de fracture dont souffre le patient. En complément de la radiographie, le scanner peut être utilisé afin d’obtenir un meilleur aperçu des fractures pouvant être dissimulées sous les divers tissus. Enfin, chez les bébés et les jeunes enfants atteints d’une fracture de la clavicule, une échographie peut également être réalisée.

Les examens complémentaires

Dans le cas où un pneumothorax est suspecté, une radiographie complémentaire du thorax peut être nécessaire afin d’agir rapidement. Enfin, si le médecin soupçonne une atteinte au niveau des vaisseaux sanguins, une angiographie peut préciser le diagnostic et permettre la mise en place d’un traitement adapté.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais