Menu

Menu

Fracture de la cheville: Symptômes, causes et traitement à Paris - Dr Paillard

Fracture de la cheville : symptômes et causes

La cheville est une articulation complexe qui relie le pied à la jambe et qui permet le mouvement du pied dans l’espace. Très invalidante car elle empêche tout déplacement du patient au quotidien, la fracture de la cheville est une pathologique fréquente, car la cheville reste une articulation fragile qui est extrêmement sollicitée au quotidien et donc plus encline aux lésions.

Fracture de la cheville

Définition de la fracture de la cheville

La cheville est une articulation qui permet le déplacement dans l’espace, le pas, la marche, la course, et l’appui sur les pieds. Elle se compose de l’astragale, du péroné et de la partie inférieure du tibia.

La fracture de la cheville peut se faire de différentes façons. Cela peut être la fracture du métacarpe, la fracture du métatarse, et bien d’autres encore.

Elle peut être dite « cou-de-pied », c’est-à-dire qu’elle peut combiner plusieurs fractures, que ce soit la fracture de la malléole ou la fracture bimalléolaire, et parfois être associée à des lésions ligamentaires.

La fracture de la cheville peut être également une fracture de la malléole fibulaire en externe, ou du pilon tibial, dans quel cas elle comporte plusieurs fragments osseux.

La fracture de la cheville doit être traitée rapidement car elle peut entraîner des lésions plus graves. La fracture de cheville peut survenir lors d’une chute ou d’une torsion du pied.

De la même façon, une fracture de cheville mal soignée peut avoir de fâcheuses conséquences sur les ligaments ou l’articulation en elle-même, le patient doit donc se tourner rapidement vers son médecin pour prendre en charge la cheville cassée.

Causes et facteurs de risques de la fracture de la cheville

La fracture du pied peut survenir lors d’un mouvement de torsion, d’une chute, mais en raison de bien d’autres facteurs également. Une chute du quotidien, que ce soit un mouvement maladroit, une chute dans les escaliers ou en trébuchant dans un trou, peuvent provoquer une fracture.

Il faut souligner le fait que les sportifs peuvent se casser la cheville en raison d’une fatigue élevée ou d’une trop forte intensité de l’activité sportive.

Toutefois, la fracture de la cheville peut survenir chez des patients de tous âges, avec une prédisposition chez les personnes âgées ou touchées par l’ostéoporose, de même que les femmes ménopausées.

L’ostéoporose est une pathologie qui engendre la déminéralisation de l’os en raison d’une quantité insuffisante de vitamine D. Du coup, un patient qui présente une carence en vitamine D ou qui surconsomme de la viande rouge favorisera la survenue d’une fracture de cheville.

Parmi les sujets qui présentent des facteurs de risques à déclencher une fracture de la cheville, il ne faut pas oublier les patients en surpoids ou ceux qui présentent des tumeurs osseuses au niveau du tibia, car ces dernières fragilisent l’articulation.

Fracture de la cheville : symptômes

La fracture de la cheville engendre plusieurs symptômes qui sont très invalidants, mais il n’est pas rare de voir un patient se déplacer quelques instants après la survenue de la fracture. La difficulté à se déplacer est bien présente mais peut survenir plusieurs minutes après fracture.

La fracture se distingue par de nombreux symptômes qui peuvent aller de l’engourdissement du membre fracturé, à des saignements dans la région touchée, et à l’os disloqué… L’articulation se met alors à gonfler et à présenter une couleur peu habituelle comme des rougeurs.

Lorsque la fracture est en phase aiguë, le gonflement est plus visible, de même que les douleurs s’intensifient, la zone fracturée rougit plus encore et devient chaude au toucher. Ce sont les signes de l’inflammation.

La tuméfaction et l’épanchement sanguin au niveau de la cheville permettent de compléter la liste des symptômes de la fracture. Lorsque cette phase aiguë se dissipe, le patient ne peut pas s’appuyer sur son pied, ni le bouger ou appuyer dessus. Il arrive que la cheville se déforme à la suite du traumatisme, mais dans tous les cas, le patient présente une boiterie.

Prévention de la fracture de la cheville

La fracture de la cheville peut survenir dans certains cas surprenants alors qu’elle aurait pu être évitée. Par exemple, chez les sportifs, il est possible de prévenir une fracture de cheville en augmentant la durée et par là-même la qualité de l’échauffement avant une séance d’entrainement.

L’échauffement musculaire et articulaire étire les ligaments et prépare l’articulation aux efforts à venir. L’idéal durant ces séances d’échauffement est de faire tourner plusieurs fois les chevilles durant quelques minutes.

Aussi, il est important de ne pas forcer et ne pas continuer en cas de douleurs. Le corps parle et il est important de faire des pauses régulières. Bien s’hydrater permet de prévenir également les fractures et les lésions diverses.

Quel diagnostic ?

Examen clinique

Le diagnostic de la fracture de la cheville est relativement rapide car la seule apparence de la cheville cassée permet au médecin de poser son diagnostic lors de l’examen clinique. Lors de cet examen clinique, le médecin procède à un interrogatoire complet pour comprendre dans quelles circonstances est survenue la fracture. Des palpations et une observation de la cheville cassée sont nécessaires pour tenter de localiser la fracture et d’estimer si elle est malléolaire, bimalléolaire, ou autre.

Examen(s) d’imagerie

Cependant, pour confirmer le diagnostic de la fracture de la cheville, le médecin envoie généralement le patient passer des examens d’imagerie médicale comme une radiographie, un scanner ou une scintigraphie. La radiographie est dans la plupart des cas l’examen le plus parlant car il révèle l’endroit exact où l’os est rompu, mais aussi les déplacements fragmentaires en cas de fracture plus importante. Le scanner quant à lui permet de définir avec une plus grande précision le type de fracture du pied dont souffre le patient, ce qui permet d’être plus efficace quant à la conduite à tenir et à la suite à donner au niveau du traitement, qu’il soit chirurgical ou orthopédique.

Commentaires

N’hésitez pas à laisser un commentaire au Dr Philippe Paillard, il vous répondra dans les meilleurs délais