Prendre rendez-vous en ligne avec Philippe PAILLARDDoctolib
Sélectionner une page

La reconstruction du ligament croisé antérieur (ou LCA)

LCALe LCA ou ligament croisé antérieur se trouve à l’intérieur de l’articulation du genou. Il a pour fonction d’empêcher le tibia d’aller en avant et de stabiliser le genou. Une rupture du LCA provoque une laxité. Dépendamment de l’activité physique, cette laxité entraîne une instabilité à l’origine de dérobements du genou qui peuvent gêner les activités quotidiennes. À court et moyen terme, les dérobades causent des lésions du cartilage, des ménisques et autres ligaments. À long terme, c’est l’arthrose prématurée du genou.

La nécessité d’une opération chirurgicale pour la santé du genou

rupture LCA

La déchirure du ligament croisé antérieur est due à un dépassement de la limite de la tension maximale du ligament, notamment par changement soudain de direction pendant le saut ou la course. Les patients à risque sont les sportifs professionnels et les amateurs. Le LCA est un important facteur de stabilité du genou, et sa rupture ne se soigne pas toute seule puisque c’est une lésion ligamentaire grave.

Ainsi, il faut reconstituer le ligament rompu par greffe autologue via une opération chirurgicale en ambulatoire.

Cette intervention de reconstruction est appelée ligamentoplastie du croisé antérieur, et l’objectif est le rétablissement d’une bonne stabilité articulaire permettant de reprendre les activités physiques et sportives dans les meilleures conditions tout en évitant la dégradation du cartilage et des ménisques.
Mais c’est en fonction de l’âge, du niveau d’activité et de la stabilité du genou blessé que le chirurgien orthopédiste évalue la nécessité de reconstruire ou non le LCA. Toutefois, avant de procéder à une opération, le praticien réalise un diagnostic par une anamnèse complète et un examen clinique des 2 genoux. Il teste aussi le LCA par le test de Lachmann et évalue la laxité antérieure des 2 genoux par un arthromètre. Tous ces éléments sont essentiels avant de procéder au traitement.

Le déroulement de l’intervention

Suite à un accident, la reconstruction du ligament croisé antérieur après diagnostic a pour but de remplacer le LCA rompu par un nouveau ligament reconstitué à partir d’un des tendons. Ces derniers sont pris sur la jambe du même côté que la ligamentoplastie pendant la même intervention. Cela peut être les tendons ischio-jambiers, les tendons à la face interne du genou ou les tendons de l’appareil extension. Le greffon obtenu sera implanté en lieu et place du LCA déchiré, et l’opération chirurgicale se passe sous arthroscopie. C’est par de petites incisions que la caméra et les instruments sont insérés dans le genou malade.
En même temps, d’éventuelles lésions méniscales peuvent être traitées. Vu l’anatomie du genou, des tunnels osseux sont creusés dans le fémur et le tibia pour recevoir la greffe tendineuse. Cette dernière est fixée à l’os via des systèmes de vis résorbables ou d’appuis corticaux. L’intervention dure en moyenne une trentaine de minutes. Toutefois, d’après les études, la réussite de l’opération pour la reconstruction du LCA dépend de la manière dont le patient bouge après. Pour éviter l’arthrose, il doit éviter la sous-charge et la surcharge qui sont néfastes au cartilage, porter une attelle et rétablir la mécanique du mouvement par kinésithérapie.

Docteur Philippe Paillard

À propos de l'auteur :

Spécialiste en chirurgie orthopédique et chirurgie du sport, le Docteur Philippe Paillard intervient sur les pathologies et traumatismes de la hanche, du genou, de l’épaule, du coude et de la cheville.

Page Facebook du Docteur Philippe Paillard Page Linkedin du Docteur Philippe Paillard