Sélectionner une page

Qu’est ce que le conflit antérieur de hanche et comment le traiter ?

Le conflit antérieur de hanche est favorisé par la pratique de certains sports tels que : l’athlétisme, la danse, les arts martiaux ou encore le football. Il peut également être provoqué par certaines anomalies au niveau de l’articulation. Il n’apparaît généralement que pendant les mouvements extrêmes mais peut être responsable à long terme de coxarthroses précoces.

Le conflit antérieur de hanche : comment apparaît-il ?

Le conflit antérieur de hanche est également connu sous le nom du conflit fémoro-acétabulaire. C’est une affection qui se traduit par la présence d’une butée du col du fémur sur le contour de la tête fémorale pendant la flexion du fémur. En d’autres mots, c’est le contact excessif entre le col du fémur et le bord de la cotyle. C’est ce conflit qui provoque une dégradation progressive du cartilage, et au fil du temps, occasionne une arthrose de la hanche ou coxarthrose. Il faut savoir que l’on ne parle de conflit antérieur de hanche que si ces 3 éléments sont réunis : une malformation osseuse, une répétition d’un geste dans le cadre d’un exercice sportif et d’une lésion articulaire.

Les différents types de conflit antérieur de hanche

Il y a deux types de conflit antérieur de hanche :

  • le conflit par effet came

  • le conflit par effet tenaille.

Pour le premier, on constate au niveau de la jonction tête et col du fémur une bosse qui occasionne une hyperpression sur la paroi antérieure de la cotyle pendant un mouvement de flexion. Une pression à répétition va léser les parois cartilagineuses et provoquer une désinsertion du labrum. C’est la forme de conflit la plus fréquente que l’on trouve dans 4 cas sur 5.

Pour le second, c’est la paroi antérieure de la cotyle qui est trop couvrante, et cela va réduire l’amplitude pendant un mouvement de flexion. Le labrum est pris en tenaille et subit plus de dommage, et les lésions prédominent au niveau de la tête du fémur et sur la cotyle.

Quels sont les symptômes du conflit antérieur de hanche ?

Hip Joint - Anatomy BonesLe contact répété va provoquer des lésions du bourrelet et du cartilage. L’évolution naturelle se fait vers une dégradation progressive de l’articulation et une majoration de la gêne. Le conflit antérieur de hanche se reconnaît par une douleur et une limitation de la mobilité au niveau de la hanche. La personne qui en souffre ressent des douleurs au niveau de l’aine, du côté latéral de la hanche et des adducteurs. Généralement, les douleurs apparaissent pendant les mouvements de flexion ou après un effort, et même, en position assise. Il arrive aussi que le patient atteint du conflit antérieur de hanche remarque des craquements et des pseudo-blocages au niveau de l’articulation.

Le traitement du conflit antérieur de hanche

Le conflit antérieur de hanche ne se traite que par une intervention chirurgicale. Elle consiste à lever le contact excessif entre le col du fémur et le bord de la cotyle. Le médecin choisira la méthode en fonction de la gravité des lésions cartilagineuses. L’opération se déroule sous arthroscopie. Mais en plus du traitement des lésions, le médecin corrigera les anomalies à l’origine du conflit pour éloigner les récidives. En cas de lésions trop importantes, il peut choisir des infiltrations de substances. L’objectif étant de suppléer le cartilage touché associé à des séances de rééducation.

Il est aussi possible de poser une prothèse partielle ou totale de la hanche. Après l’intervention, la marche s’effectue à l’aide de cannes pendant 4 semaines. Cela permet de soulager la hanche du poids du corps. La reprise de l’activité se fait progressivement.