Prendre rendez-vous en ligne avec Philippe PAILLARDDoctolib
Sélectionner une page

La prothèse de genou en hospitalisation courte

|

Modifié le 1 juillet 2019

Généralement, la durée d’hospitalisation pour la pose d’une prothèse de genou est de 5 jours, désormais, elle est réduite. Les patients peuvent ne rester que 2 jours à l’hôpital, voire même 8 heures. C’est une prise en charge très confortable pour le malade, car de la sorte, il va récupérer très vite. Cette chirurgie est nommée chirurgie ambulatoire, et elle est loin d’être low-cost, car elle demande plus de rigueur de la part du corps médical.

Les prothèses du genou

La prothèse du genou a pour objectif de remplacer l’articulation du genou en cas d’arthrose du genou quand le cartilage articulaire a disparu. Elle est mise en place en faisant des coupes osseuses qui vont permettre de l’encastrer dans l’os. La prothèse peut être totale en remplaçant les 3 compartiments du genou (interne, externe et rotulien) ou partielle en remplaçant un seul compartiment interne ou externe. Il y a différentes prothèses du genou, et elles sont adaptées à la morphologie de chacun. Concernant les contre-indications à la pose d’une prothèse de genou en ambulatoire, il n’y en a pas vraiment, et l’âge n’est pas un critère requis. Cependant, il est important que le patient n’ait pas de maladies qui peuvent se compliquer et qu’il se fasse accompagner.

Pose d’une prothèse du genou en ambulatoire : démarche à suivre

La pose d’une prothèse du genou en ambulatoire demande de reconsidérer la prise en charge totale du patient, depuis son accueil à l’hôpital jusqu’à son suivi à domicile. Pour l’efficacité de cette nouvelle façon de faire, la pratique collective et la pluridisciplinarité sont essentielles. Mais la prise en charge ne s’arrête pas à la sortir du malade de l’hôpital, pour assurer une continuité des soins, le médecin de ville, le kinésithérapeute et l’infirmier… prennent le relais. Elle se fait sous l’anesthésie locale, et grâce à cela, le malade ne sera pas victime des effets indésirables des antalgiques comme les vomissements et les nausées, et il sera capable de marcher 3 heures après l’intervention chirurgicale. Il est à noter que la prise en charge de la douleur est cruciale en ambulatoire, elle doit être agressive pendant les premières 48 heures pour accélérer la reprise d’activité du patient. Le but de la pose d’une prothèse de genou en ambulatoire est de simplifier et d’alléger la prise en charge pour diminuer l’impression de maladie ressentie par le patient. Mais également, elle permet de réduire l’impact physiologique et physique de cette intervention chirurgicale qui est réputée comme étant lourde.

Une intervention qui demande beaucoup de préparations

Afin que la prise en charge en ambulatoire se déroule bien, la phase de préparation du patient est primordial, il s’agit des aspects psychologiques et pratiques (les éléments à surveiller et à vérifier avant l’intervention, les examens complémentaires à faire et l’organisation au domicile du patient). Il est important de réaliser de nombreux entretiens afin d’expliquer au patient l’intervention et afin de répondre à toutes ses questions. En ambulatoire, la prise en charge est plus focalisée sur le malade que sur l’acte chirurgical, car il faut une grande responsabilisation du patient. Il est dans l’obligation d’investir totalement dans le processus de soin et de guérison. Il va devoir faire fonctionner sa prothèse, marcher, plier, monter et descendre les escaliers… Mais il faut aussi lui permettre de le faire. C’est évident que si le corps médical lui permet de le faire rapidement, ce sera plus facile pour lui que de rester immobiliser 48 heures dans un lit d’hôpital. D’ailleurs, l’alitement prolongé est un facteur de mal-être.

Docteur Philippe Paillard

À propos de l'auteur :

Spécialiste en chirurgie orthopédique et chirurgie du sport, le Docteur Philippe Paillard intervient sur les pathologies et traumatismes de la hanche, du genou, de l’épaule, du coude et de la cheville.

Page Facebook du Docteur Philippe Paillard Page Linkedin du Docteur Philippe Paillard