English
Sélectionner une page

Entorses de cheville

Les entorses de chevilles font parties des pathologies traumatiques les plus fréquemment  retrouvées dans la pratique sportive, ainsi que dans les activités de la vie quotidienne lors d’un déficit de vigilance musculaire.

L’entorse du ligament externe de cheville représente la majorité des lésions sur cette articulation.

Qu’est ce que l’entorse du ligament externe de cheville ?

L’entorse survient lorsque le pied part de façon non volontaire sur le côté externe (en varus), et provoque la distension des différents faisceaux du ligament collatéral externe de cheville.

Quels sont premiers les signes cliniques recherchés ?

Le patient peut se plaindre d’une sensation de rupture, d’une impossibilité immédiate de pouvoir continuer à marcher, une douleur aigue constante, un gonflement ressemblant à un œuf de pigeon, etc…

Quels sont les traitements préconisés ?

Lorsque le patient consulte, le praticien cherche à mettre en évidence quelle est la gravité de l’entorse : bénigne, moyenne ou grave. Cette dernière équivaut à une rupture de plusieurs faisceaux et de la capsule articulaire nécessitant souvent une opération chirurgicale.
En fonction de la gravité de l’entorse, un traitement sur le terrain et en urgence peut être préconisé : glaçage, strapping, froid, etc.

Ou bien un traitement médical, orthopédique (par attelles amovibles par exemple), ou chirurgical peuvent être proposés.

Par la suite, il peut être prescrit par des séances de kinésithérapie afin de retravailler la proprioception et l’équilibre de la cheville.

Quel est le rôle du podologue ?

Le podologue intervient en prévention en traitant les troubles statiques pouvant favoriser les entorses du ligament externe de cheville. Le podologue a également un rôle de diagnostic en découvrant une entorse non traitée et orientera ainsi le patient vers un médecin. Il peut également agir en post-traumatique en réalisant des semelles orthopédiques pour améliorer l’adaptation du pied au sol, afin de pallier aux instabilités séquellaires en association avec le kinésithérapeute.