Sélectionner une page

Comment traiter les différents types de lésion méniscale ?

Les lésions méniscales sont très fréquentes, et elles touchent l’ensemble de la population. Elles peuvent être traumatiques ou dégénératives. La lésion méniscale interne est 5 fois plus fréquente que celle externe.

Qu’est-ce que le ménisque ?

chirurgie-meniscale_01Les ménisques sont des fibrocartilages interposés de chaque côté des compartiments internes et externes du genou. Ils sont en forme de quartier de pomme ou de croissant. Ils sont liés en périphérie à l’enveloppe capsulaire et à leurs extrémités antérieures et postérieures au centre du tibia (figure 1). De consistance élastique, ils tiennent un rôle déterminant dans l’amortissement des contraintes mécaniques tout en protégeant le cartilage du fémur et du tibia de l’usure ou de l’arthrose. Avec les ligaments croisés et périphériques, ils participent à la stabilisation du genou en raison de leur forme de cale. (figure 2)

Les manifestations cliniques d’un problème au niveau du ménisque sont :

  • l’apparition de douleurs à la marche à la face interne et externe du genou,
  • des blocages complets ou partiels,
  • une instabilité et un épanchement.

Comprendre la lésion méniscale

Dans la pathologie du genou, les lésions méniscales sont très fréquentes. Elles peuvent être causées par un choc direct ou indirect comme une entorse, des dégénérescences par phénomène de vieillissement ou associé à l’usure du cartilage. Les symptômes ressentis sont généralement :

  • une douleur d’un compartiment interne ou externe,
  • des blocages,
  • des claquements,
  • un gonflement articulaire ou une instabilité.

Pour diagnostiquer une lésion méniscale, il faut faire un examen clinique qui sera confirmé par une IRM.

Les différents types de lésion méniscale

On retrouve 3 sortes de lésions méniscales : la lésion méniscale du sujet jeune, la lésion méniscale du second âge et la lésion méniscale du troisième âge.

La lésion méniscale du sujet jeune est consécutive à un traumatisme. Elle entraîne des douleurs, des blocages ainsi que des épanchements du genou sans réelle sensation d’instabilité. Selon son orientation, elle est transfixiante donc, potentiellement instable ou non transfixiante donc, potentiellement stable.

La lésion méniscale du second âge apparaît vers la quarantaine ou la cinquantaine. Elle est souvent sans traumatisme. Les douleurs se manifestent lors d’un accroupissement ou quand la  personne passe d’une position assise à une position debout. Les douleurs se font ressentir du côté interne et externe du genou avec un épanchement.

La lésion méniscale du troisième âge est souvent liée à l’arthrose qu’elle soit fémoro tibiale interne ou externe.

Le traitement des lésions méniscales

En cas de lésion méniscale, il est important de mettre le genou au repos et d’éviter tout appui sur la jambe malade. Il faut arrêter l’activité ou le sport en cours au risque d’aggraver la lésion. Parfois, il est nécessaire de l’immobiliser avec une attelle de genou suivie de quelques séances de rééducation. Tel est le cas si les examens montrent que le ménisque peut facilement cicatriser. Pour réduire les douleurs et l’inflammation, le médecin peut prescrire des médicaments comme du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS. La chirurgie est envisagée quand les symptômes s’aggravent ou dépendent de la gêne ressentie et de l’existence d’autres atteintes qui rendent le genou instable.

Dans le cadre d’une intervention, le chirurgien intervient pour conserver les zones saines du ménisque ou pour réparer les parties abîmées. Une résection la plus économique possible de la lésion est effectuée sous arthroscopie, appelée meniscectomie. Toutefois, certaines lésions peuvent bénéficier d’une abstention ou d’une suture méniscale.

L’opération du ménisque se passe sous arthroscopie, en ambulatoire, c’est-à-dire que le patient ne reste à l’hôpital qu’une journée. À noter que la chirurgie est toujours suivie d’une phase de réadaptation. S’il n’y a pas de traitement chirurgical, la complication possible est l’apparition d’une arthrose du genou, car le ménisque lésé n’assure plus sa fonction d’amortisseur, et les cartilages s’usent petit à petit.

Pour plus d’informations en vidéo sur la chirurgie méniscale rendez-vous sur cette page