Sélectionner une page

Comment traiter la tendinopathie d’Achille ?

Le tendon d’Achille est le tendon le plus épais du corps humain, et il se localise à l’arrière de la cheville. Il comprend des faisceaux, et il permet l’insertion des muscles du mollet. Quand le tendon d’Achille tire sur le talon, il nous fait monter sur la pointe des pieds ou nous pousse en avant pendant la course ou la marche. On parle de la tendinite du tendon d’Achille, de la tendinite achilléenne ou de la tendinopathie d’Achille quand une inflammation est localisée au tendon.

Bon à savoir sur la tendinopathie d’Achille

La tendinopathie d’Achille est une blessure de surmenage causée par une sollicitation extrême du tendon d’Achille. Elle apparaît souvent suite à une pratique inadéquate du sport, sans étirements et sans échauffements, mais elle peut aussi arriver suite à un changement important des habitudes sportives ou au port de chaussures inadéquates.

tendinopathie d'AchilleLa tendinopathie d’Achille se manifeste par des douleurs au niveau du tendon d’Achille. Elle se ressent en général au lever et au début d’une séance sportive, mais la douleur baisse quand le pied est au repos. Notons aussi que le tendon concerné est sensible au toucher. Si la tendinite est chronique, la douleur est accompagnée d’une raideur et de la présence de nodules ou de bosses au niveau du tendon.

Pour prévenir efficacement la tendinite d’Achille, il faut faire un échauffement suffisamment long et toujours s’étirer après l’effort. Afin d’éviter la déshydratation, on pense aussi à boire beaucoup d’eau. La tendinite d’Achille est facile à diagnostiquer, car elle est handicapante. Il faut savoir qu’à 70 % de cas, les symptômes disparaissent avec une prise en charge, et la rééducation est la base du traitement. Le temps de guérison est en moyenne de 6 mois.

Le traitement de base de la tendinopathie d’Achille

Pour ne pas avoir à faire à des récidives, le mieux est de traiter la tendinopathie d’Achille dès l’apparition des premiers symptômes, au moment où la douleur se fait ressentir. Cela permet d’éviter l’aggravation qui peut amener à une rupture du tendon d’Achille.

Le traitement passe par la prise d’anti-inflammatoires par voie orale ou locale (patch ou gel). Il faut savoir que les anti-inflammatoires ne sont efficaces qu’en urgence, ils masquent seulement les douleurs, et ils sont prescrits suivant le degré d’inflammation du tendon. Mais il faut aussi reposer l’articulation, un repos d’au moins un mois est obligatoire. Il est possible de porter des talonnettes ou des semelles orthopédiques pour soulever le talon et pour reposer le tendon et de faire des séances de mésothérapie sans adjonction de corticoïdes-cortisone. Les semelles plantaires doivent être réalisées par un podologue, cela se fait sur moulage.

Les autres traitements possibles

Afin de rétablir l’élasticité du tendon malade, ces traitements peuvent être accompagnés de kinésithérapie en privilégiant les étirements musculo-tendineux et les massages transverses profonds. Il faut toujours étirer les mollets.

À préciser que les étirements passifs agissent sur les muscles, car il est plus souple que le tendon, et il s’étire donc en premier. Pour étirer le tendon, le mieux est de faire des étirements actifs de stretching, une technique qui alterne les contractions, les décontractions et les tensions. Cela va éviter le risque de blessures des tendons et les insertions musculaires comme les déchirures.

Si jamais les traitements échouent ou si les symptômes persistent, une intervention chirurgicale est nécessaire. Dans ce cas-là, il faut faire une tendinoscopie pour effectuer un débridement du tendon, cela consiste à nettoyer le tissu inflammatoire. Il est possible que cela s’accompagne d’autres gestes comme le peignage. Cependant, une fois que les signes de la tendinite d’Achille apparaissent, il faut immédiatement arrêter le sport et consulter un professionnel de santé. La modification des habitudes sportives et de chaussage est nécessaire.

Docteur Philippe Paillard

À propos de l'auteur :

Spécialiste en chirurgie orthopédique et chirurgie du sport, le Docteur Philippe Paillard intervient sur les pathologies et traumatismes de la hanche, du genou, de l’épaule, du coude et de la cheville.

Page Facebook du Docteur Philippe Paillard Page Linkedin du Docteur Philippe Paillard