Sélectionner une page

La chirurgie de l’épaule

L’épaule et ses maux

douleur-de-lepaule2L’épaule est l’articulation entre l’omoplate et l’humérus. Elle comprend également un ensemble de tendons qui relient les muscles à l’os : la coiffe des rotateurs. Entourant la tête de l’humérus, cette coiffe participe aux mouvements d’élévation du bras et de rotation de l’épaule. L’acromion est une partie de l’omoplate qui forme une voûte au-dessus de l’articulation.
Les maux de l’épaule sont nombreux et peuvent avoir trois types de cause : le traumatisme (chute, accident sportif, etc.), l’usure des tendons ou du cartilage et l’inflammation des tendons ou des ligaments. Selon le diagnostiqué, on pourra décider d’intervenir chirurgicalement.

La chirurgie de l’épaule pour réparer l’articulation

Un traumatisme peut engendrer une fragilisation des structures stabilisatrices de l’épaule, comme les ligaments. L’épaule n’est plus maintenue correctement et a tendance à se déboiter même lors de gestes quotidiens. Il faut dans ce cas envisager une chirurgie de l’épaule visant à la stabilisation de l’articulation, intervention qui vise à empêcher la tête de l’humérus de sortir de son emplacement normal.
Autre conséquence possible d’un traumatisme, la luxation de l’articulation acromio-claviculaire ne peut pas se soigner d’elle-même. Pour réparer l’articulation, on fait là aussi appel à la chirurgie de l’épaule pour replacer la clavicule à son niveau normal : on parle dans ce cas de stabilisation acromio-claviculaire.
À cause de gestes répétitifs ou de l’usure naturelle, la coiffe des rotateurs peut rompre du fait de leurs frottements répétés contre l’acromion. La mobilité normale de l’épaule n’est plus assurée. Il faut alors procéder à une réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs, autre technique de la chirurgie de l’épaule.

La chirurgie pour empêcher usure et inflammation de l’épaule

Douleur, gêne et perte de mobilité sont souvent le symptôme d’une usure de l’articulation : tendons et cartilage s’abîment entrainant une inflammation douloureuse, voire handicapante de l’épaule.
Parfois, du fait de la forme de l’acromion, les tendons viennent frotter sur l’os : parle de conflit sous-acromial. Il faut dès lors pratiquer une acromioplastie, technique de la chirurgie de permettant de donner un espace de glissement suffisant aux tendons et à éviter ainsi leur usure.
Ce qu’on nomme calcification de l’épaule est en réalité un dépôt de calcium sur les tendons de l’articulation, provoquant douleur et gêne. La chirurgie de l’épaule requise est alors l’arthroscopie.
Enfin, pour faire face à l’arthrose de l’épaule, c’est-à-dire à l’usure des cartilages de l’articulation, on pourra décider d’implanter une prothèse d’épaule visant à remplacer les éléments usés de l’articulation par des pièces artificielles.