Sélectionner une page

La chirurgie de la cheville

La cheville et ses maux

La cheville est l’articulation entre la partie basse du tibia et du péroné et la partie haute de l’astragale, le premier os du pied. Entorses, fractures, tendinites…, les maux de la cheville sont nombreux. Tous ne nécessitent pas une intervention chirurgicale.
Parmi eux, la rupture du tendon d’Achille et les entorses de cheville, si elles se répètent, nécessitent de faire appel à la chirurgie de la cheville qui permet de réparer l’articulation et de récupérer ainsi sa mobilité normale.

La chirurgie de la cheville pour faire face aux entorses à répétition

On appelle entorse la déchirure partielle ou totale d’un ligament. Les ligaments constituent des structures solides qui relient les os entre eux et assurent la stabilité des articulations. L’entorse de la cheville est le plus souvent latérale, c’est-à-dire qu’elle atteint le ligament situé sur le côté extérieur du pied. Lorsqu’elle se répète, l’entorse de la cheville empêche la cicatrisation naturelle du ligament. La cheville devient instable.
L’intervention chirurgicale indiquée dans ce cas est la ligamentoplastie de la cheville. Elle consiste à réparer le ligament et permet de redonner toute sa stabilité à la cheville et d’éviter la dégradation du cartilage de l’articulation.

La chirurgie de la cheville pour réparer le tendon d’Achille

cheville-achille-0-0Le tendon d’Achille est le plus gros du corps. Il prend naissance sous les muscles du mollet qu’il relie à l’os du talon. Il est mis sous tension lors de la marche, de la course et des sauts. Avec le temps ou parce qu’il est beaucoup sollicité, ses filaments peuvent se fragiliser, allant parfois jusqu’à la rupture brutale.
On peut immobiliser la cheville à l’aide d’un plâtre, mais les risques de nouvelle rupture sont importants. Si le patient est sportif, du moins actif, on privilégiera de faire appel à la chirurgie de la cheville qui permet de récupérer plus rapidement et de limiter les risques de récidive.