Le traitement par ondes de choc

Qu’est-ce que les ondes de choc ?

Les ondes de choc thérapeutiques ont été introduites en médecine, il y a plus de 20 ans comme traitement pour l’élimination des calculs rénaux sans provoquer de dommages à la peau et aux tissus.

Lors de ses traitements, certains effets tels que la régénération osseuse et l’accélération de la cicatrisation des tissus ont été remarquées sur les zones traitées. Il a été décidé d’élargir leurs indications.

Deux types d’ondes de choc existent : les ondes de choc extra corporelles et les ondes de choc radiales.

Les ondes de choc radiales sont actuellement utilisées en médecine du sport du fait de leur facilité d’utilisation :

– Appareil de taille réduite et silencieux.
– Facilité d’application avec l’embout mobile.
– Absence de nécessité d’anesthésie et bonne acceptation du traitement par le patient.

Actuellement les ondes de choc se révèlent être le traitement de choix des pathologies tendineuses. Les dernières données scientifiques ont montré que les lésions tendineuses ne sont pas liées à un processus inflammatoire mais à un processus dégénératif avec augmentation de la vascularisation, c’est pour cela que l’on parle de tendinopathie ou tendinose plutôt que de tendinites (le suffixe ite faisant référence à l’inflammation).

Le tendon est une structure solide, élastique, résistante, de couleur blanche qui relie le muscle à l’os ou plusieurs muscles entre eux.

Lors du sport ou de l’activité physique, la surcharge de travail et les micro-chocs répétés lèsent les tendons.

Ses lésions peuvent se situer au niveau de l’insertion sur l’os : entésopathie ; au sein du corps du tendon : tendinose. Les lésions peuvent entraîner également la rupture comme fréquemment au niveau du tendon d’Achille.

Les effets des ondes de choc

A court terme, une diminution des douleurs apparait rapidement et dure pendant 24 à 48 heures.
Deux mécanismes sont responsables ;

– libération par l’organisme d’endorphines, et substances inhibitrices de la douleur.
– inhibition des stimuli neurologiques au niveau de la moelle épinière (théorie du Gate Control).

A long terme, on observe une action défibrosante des tissus, et une hypervascularisation à l’origine d’une augmentation du métabolisme local favorisant une meilleure cicatrisation.

Ce sont ces effets à long terme qui sont recherchés et dont l’obtention nécessite plusieurs semaines (4 à 6 semaines en moyenne).

Les principales indications

Epicondylite humérale radiale. (tennis elbow).
Tendinopathies calcifiantes de l’épaule.
Epitrochleite (épicondylite humérale ulnaire, Golf elbow).
Bursite trochantérienne.
Tendinopathie rotulienne.
Périostite.
Achyllodynie.
Fasciite plantaire.
Entésopathies chroniques.
Point Trigger douloureux.

Pourquoi ce traitement ?

Cette thérapie par ondes de choc est un traitement ambulatoire, atraumatique, ne nécessitant pas d’anesthésie ni médication. Cette dernière peut toutefois s’avérer douloureuse.

L’amélioration est progressive, les effets bénéfiques maximaux n’apparaissant qu’après quatre à six semaines, cependant la qualité de vie des patients s’améliore rapidement.

Le taux de réussite est élevé variant selon les études entre 70 et 80 %.
L’acceptation du traitement par le patient est excellente.

En quoi consiste le traitement ?

Nous utilisons un appareil SWISS DOLORCAST de la société EMS permettant de délivrer de 1500 à 3000 coups à une fréquence de 20 hertz. Les pressions d’application peuvent également être réglées (1- 3 Bars).
La durée d’une séance dure entre 5 à 10 minutes.

Déroulement d’une séance type :

– Localisation par la palpation de la zone à traiter.
– Application d’un gel de contact.
– Délivrance de 2000 à 3000 impulsions à 2.5 Bars.
– Pas de nécessité d’anesthésie.

Généralement, 4 à 6 séances à intervalle d’une semaine sont réalisées.

Une amélioration de la symptomatologie apparait progressivement, mais il faut attendre environ 6 semaines après la dernière séance pour obtenir la cicatrisation totale.

Les ondes de choc, traitement isolé ?

Durant la durée du traitement, un repos sportif est nécessaire, cependant une poursuite de l’activité physique est souhaitée afin d’influencer la cicatrisation des fibres tendineuses dans le sens du mouvement.

Un traitement par anti-inflammatoire à visée antalgique peut être prescrit en début de traitement. Des séances de physiothérapie et de stretching peuvent être également associées.

Quels sont les risques et les complications possibles ?

Les effets secondaires sont peu nombreux, il s’agit le plus souvent de rougeur locale, et de douleurs passagères.

Le traitement est contre-indiqué en cas de troubles de la coagulation, de processus néoplasique, d’infection, de grossesse. Les ondes de choc ne doivent pas être délivrées sur les zones de croissance osseuse (cartilages de conjugaison) ou d’ostéosynthèse. Les fractures de stress ne sont pas une bonne indication.

Quels sont les résultats ?

Le traitement par ondes de choc offre une excellente thérapeutique non invasive pour traiter des pathologies chroniques affectant les tissus. On obtient rapidement une indolence et une amélioration de la qualité de vie, tout en conservant une activité physique modérée en dessous du seuil douloureux.

Les résultats constatés au sein du service et dans les différentes études sont bons avec obtention de la reprise sportive au niveau antérieur sans douleur dans 70 à 80 % des cas en fonction de la localisation de la lésion traitée.

Ce traitement est une alternative intéressante à la chirurgie et aux infiltrations de corticoides pour le traitement des tendinopathies de nos sportifs.

34 réflexions au sujet de « Le traitement par ondes de choc »

  1. Marthe. felicie

    Bo njour on M à proposer des Odc sur une epichondiliTe du coude droit ou il y a une ptite fissure de 1an3 mm de diamètre et une hypervascularisation est ce que je vais aller mieux malgré cette petite fissure

    Répondre
    1. Admin Auteur de l’article

      Bonjour,
      Afin de vous renseigner au mieux, nous vous conseillons de contacter le Dr Richard Bonnivard ou son secrétariat qui pourront vous donner plus d’information sur le traitement des ondes de choc.
      Médecine et Traumatologie du sport / Ondes de choc
      Clinique des Lilas
      Tél. : + 33 (0) 6 48 295 288
      E-mail : bonnivard.richard@wanadoo.fr

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  2. perso

    bonjour
    j ai ete opere des 2 epaules par chirurgie …. la reeduc est fut tres longue pour l une – mais la douleur + locale + les soins + l immobilisation a « la bonaparte  » qui empeche de s habiller + d ‘ utiliser le bras + fatigue le second + la kiné pour redeverrouiller les epaules (suite a l immobilisation ) fut difficile pour les deux
    a present je fais des ondes de choc sur les hanches , et bien je prefere souffrir 5 mn une fois par semaine , que des mois ( dont une annee pour l une citée plus haut) – je marche sans toutes les contraintes de la chirg ( bien que la chirg par elle meme est correcte par les derniers procedes utilises , je n ai rien contre , attention )
    alors ….. faites le calcul …. et bon retablissement « rapide » …..
    cordialement

    Répondre
  3. warmé christine

    Je souffre d’une épitrochléite au bras droit, j’ai eu ma 3iéme scéance aujourd’hui. C’est très douloureux au point que la première fois j’ai tourné de l’oeil mais je commence a sentir qq effets bénéfiques

    Répondre
  4. Collin

    Bonjour,

    Mon Kiné me propose 2 séances par semaine , pour un total de 10 séances. N’est-ce pas plutôt 1 par semaine qui serait nécessaire

    Répondre
    1. Admin Auteur de l’article

      Bonjour Collin,

      Tout cela dépend du patient et de son état de récupération. Voyez dans un premier temps comment se passe les 2 séances par semaine et surtout parlez-en à votre kiné.
      Ce que nous pouvons également vous proposer, est de contacter le Dr Richard Bonnivard ou son secrétariat qui pourront vous donner plus de renseignements:
      Médecine et Traumatologie du sport / Ondes de choc
      Clinique des Lilas
      Tél. : + 33 (0) 6 48 295 288
      E-mail : bonnivard.richard@wanadoo.fr

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  5. RPA

    arthrose du genou : 2 séances de 10 mn en intervalles de 7 jours = plus aucune douleur 2 mois après
    celles-ci sont réapparues 1 an après
    je pense refaire ces ondes de choc

    Répondre
  6. aldibou

    Je crois que cela dépend du patient… Certains découvrent le rebond de l’onde à l’intérieur de la chair, d’autres essayent de ne pas y prêter attention…

    Répondre
  7. Guillaume

    Je confirme…Ca fait mal mais le jeu en vaut la chandelle, j’en suis sur..Déjà un tendon d’Achille réparé, le deuxième en cours et ensuite j’ai un tendon rotulien a traiter…Après j’espère retrouver de belles sensations de course que j’ai perdu depuis 2 ans…..

    Répondre
  8. LECLERE

    Effectivement, c’est hyper douloureux. J’ai fait une séance, conforme en méthodologie et nombre de coups comme précisé ((3000) et je m’interroge pour y retourner pour l’une seconde fois !!!!
    À suivre

    Répondre
  9. françoise

    bonjour

    moi aussi j’en suis à ma seconde séance, par contre mon médecin et mon kiné m’ont averti que ce serait douloureux.
    Ils ne se sont pas trompés. J’espére que cela sera efficace.

    Répondre
  10. Jennifer

    Je suis à ma 8e séance.
    Cela faisait très mal au début mais à présent, cela fait mal les 30 premières secondes d’envoi des ondes et selon comment la kine p
    Appuie sur la zone douloureuse mais grâce à cette méthode, je remarche normalement.
    J’espère maintenant pouvoir guérir définitivement et garder mon travail.

    Répondre
  11. De Laminne

    Ah oui, on vient de me faire une première séance aujourd’hui pour mes tendons d Achille et je peux garantir que ça fait très très mal ! Mais si c est pour guérir alors ok …

    Répondre
  12. teller

    J’ai souffert d’une tendinite aux hanches pendant plus d’une année (suite à un sport intensif ,j’ai 69 ans). J’ai vu 4 rhumatologues qui ne m’ont rien proposé, une infiltration de cortisone dans chaque tendon n’a pas fonctionné. j’ai consulté un médecin sportif qui m’a prescrit une échographie des tendons qui a révélé une tendinite calcifiante. J’ai essayé les ondes de choc, j’ai fait 3 séances pour l’instant et mes douleurs ont presque disparu. Je pense en faire 1 ou 2 encore et je pense que je retrouverai une marche normale sans douleur. C’est une méthode très efficace, indolore (ou presque) et rapide.

    Répondre
  13. De Souza Newton

    Je suis brésilien , je joue foot en salle et je souffre d’une pubalgie depuis 1 ans après deux chirurgie j’ai toujours mal , en ce moment ma blessures m’empeche de jouer , j’avais commencé le traitement par onde des chocs au Brésil , mais ici je n’ai trouve toujours pas pour en faire.

    Je habite à Paris , si vous pouvez m’indiquer un endroit je vous remercie !

    Répondre
    1. Philippe - Admin Paillard - Admin Auteur de l’article

      Bonjour,

      Permettez nous tout d’abord de nous excuser pour ce retour très tardif. Suite à une restructuration de notre équipe, nous reprenons donc le site et répondons aux commentaires en attentes.
      Nous espérons votre compréhension.

      Avez-vous toujours des problèmes et/ou en souffrez-vous toujours? Ce que nous pouvons vous proposer, est de contacter le Dr Richard Bonnivard,
      Médecine et Traumatologie du sport / Ondes de choc
      Clinique des Lilas
      Tél. : + 33 (0) 6 48 295 288
      E-mail : bonnivard.richard@wanadoo.fr

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  14. Leliève

    Bonjour,
    Je cherche où adresser un patient qui souffre d’ostéochimionécrose mandibulaire par biphosphonates.
    Etes-vous équipé pour cela?
    Si oui, comment prendre rendez-vous? prix du traitement?
    Salutations confraternelles

    A Lelièvre

    Répondre
    1. Philippe - Admin Paillard - Admin Auteur de l’article

      Bonjour,

      Permettez nous tout d’abord de nous excuser pour ce retour très tardif. Suite à une restructuration de notre équipe, nous reprenons donc le site et répondons aux commentaires en attentes.
      Nous espérons votre compréhension.

      Votre patient a certainement trouvé un spécialiste mais pour info, un confrère travaillant au cabinet du Trocadero peut vous aider. Il s’agit du Dr Philippe Levan:
      Tél. : 01 40 17 91 37
      E-mail : secretariatpaillard@me.com

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  15. PV

    Je confirme pour la douleur : pour une épicondylite, c’est comme 2000 coups de marteau pendant 3mn directement sur le tendon douloureux (et l’os derrière), j’ai failli tourner de l’œil la première fois !
    Et la douleur ne diminue qu’au bout de deux semaines, très progressivement. Juste au début du traitement, ça fait plus mal qu’avant de commencer…

    Répondre
  16. carle

    Pour une épine de Lenoir le traitement est très efficace sur moi dès la première séance ,environ 60/100 d’amélioration,je peux à nouveau me lever le matin sans « marcher sur des œufs  » pendant 10 minutes et reprendre 1/2 heure de course à pied pour le moment; c ‘est un indéniable soulagement .Oui c’est un peu douloureux pendant la séance ,cela dépend probablement de la localisation de la douleur et le talon est peu être moins sensible.

    Répondre
  17. Lavialle

    Je suis ce type de traitement « ondes de choc » et espere que cela m’aidera à guerir ma tendinite car ce traitement est douloureux!!!!

    Répondre
  18. Vavasseur

    Bonjour,
    Je souffre d’une tendinite bursite trochantérienne depuis plus d’un an et demi.
    Après avoir tenté des traitement anti-inflammatoire (3 différents), les ultrasons, en plus des massages et de l’ostéopathie, mon kiné-osthéopathe me conseille cette nouvelle technique vu mon cas : les ondes de choc.
    Il m’a néanmoins bien mise en garde que cette technique était très mal, mais les séances ne dure que 5 minutes et à prioris 10 séances maximum suffiront.
    Il faut aussi savoir que les ondes de choc ne sont pas forcement remboursées… Les séances kiné qui vont avec par contre si.
    Il ne faut pas dire que les ondes de choc ne sont pas douloureuses… Bien au contraire.
    Bref, je trouve l’article extremement bien fait, les explications sont clairs, bravo!

    Répondre
  19. NATH

    effectivement,c’est èxtrèmement douloureux,mais pas de panique,mois j’ai fait 10 séances pour une épine de lenoir ,durant toute les séances aucunes améliortion,ce n’est qu’au bout de 3 semaines d’arrêt du traitement que les effets bénéfiques ce sont fait ressentir et cela m’a changé la vie je ne pouvais plus poser le pied au sol ,donc courrage et patience

    Répondre
  20. Mathieu Viviane

    Bonjour ,
    Voilà , je soufre d’une grosse calcification. Et d’une tendinite à l’épaule
    Qui me fait énormément souffrir .
    Et diminue fortement ma mobilité du bras .
    J’ai déjà fait 9 séance d’onde de choc , et j’ai toujours aussi mal , et je ne sais toujours
    Pas lever mon bras , merci si vous avez une réponse

    Répondre
    1. Admin Auteur de l’article

      Bonjour,

      Permettez nous tout d’abord de nous excuser pour ce retour très tardif. Suite à une restructuration de notre équipe, nous reprenons donc le site et répondons aux commentaires en attentes.
      Nous espérons votre compréhension.

      Avez-vous toujours des problèmes et/ou en souffrez-vous toujours? Nous vous préconisons une consultation avec le Dr Paillard pour éventuellement pratiquer une injection plaquettaire. Voici des compléments d’information:
      http://www.chirurgie-orthopedique-paris.com/tendinopathies-les-injections-de-concentre-plaquettaire-prp-a-la-rescousse/

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  21. de vial

    j’ai une tendinite tres, rebelle, chronique, au moyen fessier apres operation hanche et j’espere que les ondes de choc vont agir je suis a la seance 5 et les resultats sont discrets j’ai seancesp/semaine . je suis inquiete

    Répondre
    1. Admin Auteur de l’article

      Bonjour,

      Permettez nous tout d’abord de nous excuser pour ce retour très tardif. Suite à une restructuration de notre équipe, nous reprenons donc le site et répondons aux commentaires en attentes.
      Nous espérons votre compréhension.

      Avez-vous toujours des problèmes et/ou en souffrez-vous toujours? Ce que nous pouvons vous proposer, est de contacter le Dr Richard Bonnivard,
      Médecine et Traumatologie du sport / Ondes de choc
      Clinique des Lilas
      Tél. : + 33 (0) 6 48 295 288
      E-mail : bonnivard.richard@wanadoo.fr

      Par ailleurs, si cela n’est pas efficace, nous pouvons également vous préconiser une consultation avec le Dr Paillard pour éventuellement pratiquer une injection plaquettaire. Voici des compléments d’information:
      http://www.chirurgie-orthopedique-paris.com/tendinopathies-les-injections-de-concentre-plaquettaire-prp-a-la-rescousse/
      http://www.chirurgie-orthopedique-paris.com/arthrose-de-la-hanche-diagnostic-causes-et-traitement/

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre
  22. MIRA

    Bonjour,
    Je souffre de calcification aux épaules et aux hanches,je boite et cela me cause des gènes .
    On m’a conseillé de faire des séances d’ondes de choc, mais qui les pratique?
    Merci de me renseigner.
    Bien cordialement.
    Souad.

    Répondre
    1. Philippe - Admin Paillard - Admin Auteur de l’article

      Bonjour,

      Permettez nous tout d’abord de nous excuser pour ce retour très tardif. Suite à une restructuration de notre équipe, nous reprenons donc le site et répondons aux commentaires en attentes.
      Nous espérons votre compréhension.

      Avez-vous toujours des problèmes et/ou en souffrez-vous toujours? Ce que nous pouvons vous proposer, est de contacter le Dr Richard Bonnivard,
      Médecine et Traumatologie du sport / Ondes de choc
      Clinique des Lilas
      Tél. : + 33 (0) 6 48 295 288
      E-mail : bonnivard.richard@wanadoo.fr

      En espérant avoir répondu à vos attentes, nous vous souhaitons une bonne journée et restons à votre écoute.
      L’équipe Web.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *